Un psy qui ne prend pas de notes n'est pas forcément inattentif !

Sommaire

Dans le cadre d'un travail analytique, le patient verbalise beaucoup. C'est pourquoi l'image populaire associe souvent la psychanalyse à un professionnel prenant des notes, pendant que son patient, allongé sur son divan, se raconte.

Cependant, la prise de notes pendant la séance n'est pas systématique. Cela ne remet pas forcément en cause la qualité de la prise en charge.

Prise de notes en analyse

En effet, dans le cadre d'une psychanalyse, le professionnel est à l'écoute du patient. Ce dernier exprime les choses qu'il a besoin d'exprimer, libérant ainsi les non-dits et les éléments refoulés au sein de son inconscient.

Lors de la séance, l'analyste le guide en fixant son attention sur certains points, lui permettant de développer des points obscurs ou des thématiques diverses. Cette technique est basée sur la notion d'attention flottante.

Pour le psychanalyste, il n'est pas nécessaire de prendre des notes à ce moment. Son attention est fixée sur le patient et sur ce qu'il dit.

Pour autant, la prise de notes est-elle inutile ou indispensable ?

Prise de notes : une étape indispensable

S’il peut se passer de prendre des notes pendant la séance, il est impératif pour le psy de faire le point en fin de séance.

Pour le patient

En fin de séance, le psy effectue une synthèse avec le patient des éléments importants qui ont été abordés. Cette synthèse sera retranscrite dans le dossier patient, afin d'assurer la continuité du suivi.

Pour le thérapeute lui-même

Tout psychologue digne de ce nom se repose au moins en partie sur des notes écrites et pas uniquement sur sa mémoire.

En effet, chaque patient est différent et les psys en voient plusieurs dans la journée. Il n’est pas concevable que le thérapeute ne consigne pas les points essentiels de la séance dans son cahier de suivi !

En revanche, ne vous y trompez pas : la prise de notes ne se fait pas forcément pendant la séance, et peut tout à fait être faite après le départ du patient.

Un fil rouge plutôt qu’un compte-rendu

Attention, qui dit prise de notes ne dit pas forcément retranscription exacte de toutes les phrases du patient au mot près.

Ainsi, selon le praticien, la prise de notes peut aller du griffonnage intensif à de simples idées déclinées en peu de mots, qui lui serviront à remettre mentalement tous les éléments en place avant la séance d’après.

Vous vous posez mille questions au moment de choisir votre thérapeute ? Voici quelques pages qui pourront vous aider à y répondre :