Payer sa thérapie : maillon de l'échange patient/thérapeute ?

Sommaire

Comme chacun sait, les thérapeutes sont des professionnels qu'il faut payer. Tout travail mérite salaire et un psy n'est pas un ami qui vous prête une oreille attentive.

Les coûts d'une séance varient d'un professionnel à l'autre, selon la méthode choisie et les soins dispensés.

Or, outre l’aspect obligatoire de la rémunération du praticien, payer ses séances de soins n’est pas dénué d’utilité pour le patient. Bien au contraire.

Le paiement : partie intégrante de la pratique des soins

En premier lieu, le fait de payer permet au patient de se responsabiliser, par rapport à sa prise en charge.

  • Faire le choix de payer sa thérapie, c'est déjà vouloir aller mieux, faire la démarche nécessaire à l'amélioration de la situation.
  • Les coûts de prise en charge sont intégrés au budget du patient. Une façon de réaffirmer le fait qu'il sait qu'il doit se soigner et qu'il l'intègre dans sa vie de tous les jours.
Lire l'article Ooreka

Maintenir une barrière patient/thérapeute

Ensuite, payer son thérapeute permet de bien intégrer les barrières existantes entre lui et son patient.

En effet, lors d'une analyse, un transfert se met en place (le patient s'attache à son thérapeute et transfère des émotions à son sujet). Or, le fait de payer en fin de séance permet de se rappeler que nous avons affaire à un professionnel.

Payer sa thérapie pour lui attribuer sa juste valeur

Enfin, cela permet de valoriser le travail effectué :

  • Dans le cadre de séances gratuites, le travail est plus long, souvent dévalorisé par le patient.
  • Payer ses séances, c'est en quelque sorte valoriser le travail effectué avec le professionnel, lui conférant ainsi plus d'efficacité.
  • Le patient se détache ainsi plus facilement de son thérapeute, se sentant moins redevable (en payant ses services).

Envie de tout savoir sur le coût des séances de psy ?

  • Rendez-vous sur notre page dédiée pour savoir le prix d’une consultation de psy.
  • Afin d’être remboursé, sachez que vous devez passer par le parcours coordonné de la Sécurité sociale pour la consultation d’un psychologue, mais vous pouvez aller voir directement un psychiatre sans passer par votre généraliste.
  • Vérifiez le remboursement par votre mutuelle de la consultation chez un psychologue.