Tenir un journal des séances de psy pour un travail plus concret

Sommaire

Une fois que le thérapeute a été choisi, le travail d'analyse commence. C'est en verbalisant les choses mal vécues que l'on se soigne. Cependant, il est possible d'utiliser des outils annexes, pour conforter le travail effectué.

Certains thérapeutes demandent, par exemple, à leurs patients, de tenir un journal de bord.

Tenir un journal de bord : quelle utilité ?

Dès lors qu'il commence à suivre une thérapie, l'individu s'auto-évalue. Il met en lumière les évènements qui l'ont blessé, ceux qui l'ont aidé à se construire…

Tenir un journal de bord permet alors à ce dernier de prendre note de ses réactions, pensées, interprétations des faits et actes quotidiens. Ce journal, support utile de la thérapie, sera réutilisé pour travailler à son comportement.

Pour le thérapeute

Le thérapeute lui-même peut s'appuyer sur le journal de bord, pour aider le patient à corriger ses modes de comportements, face aux situations qui le dérangent.

C'est d'ailleurs pour cela, qu'il est particulièrement utilisé dans le cadre d'une thérapie comportementale, où l'on travaille sur les fonctions cognitives (modes de pensées) et les modes comportementaux : cela permet de prévoir et garder une trace à l’écrit des exercices comportementaux.

Pour le patient

Pour le patient, quant à lui, ce journal lui permet d'observer son évolution personnelle et de constater les changements intervenus depuis le début de sa thérapie.

Il fait ainsi office d’aide-mémoire, pour une thérapie où de très nombreux souvenirs, conseils et techniques sont susceptibles d’être abordés.

Journal des séances de psy : comment procéder ?

Si tenir un journal de bord de ses séances d'analyse n'est pas compliqué en soi, cet exercice demande tout de même rigueur et application.

  • Après la séance, installez-vous au calme et reprenez les points abordés. Vous pouvez relater les faits en reprenant tout ce que vous avez dit, en effectuant un compte-rendu.
  • Vous pouvez également relater les points abordés séparément, en notant en parallèle quels problèmes ils ont soulevés et quel axe de travail a été mis en lumière. Notez particulièrement les points d'observation de votre thérapeute.
  • Lorsque vous consulterez a posteriori ce journal de bord, il vous permettra de constater quels problèmes sont redondants et quels points vous devez encore travailler.

D’autres conseils pour réussir votre thérapie :

Ces pros peuvent vous aider