Complexe d’Oedipe chez l’enfant

Sommaire

Une petite fille veut se marier avec son papa, un petit garçon essaie de séduire sa maman… "Cet enfant fait son Œdipe", entend-on dire couramment... L'expression fameuse, que l'on doit à la théorie de Freud, est passée dans le langage courant.

Mais, pour autant, sait-on exactement ce qu’est ce fameux "complexe d’Œdipe"? Cette astuce va vous éclairer sur le sujet.

Complexe d’Œdipe chez l’enfant : les origines du "complexe d'Œdipe"

Œdipe dans la mythologie 

Le personnage d'Œdipe est issu de la mythologie grecque. Il s'agit du fils d'un roi, à qui on annonce que ce bébé le tuera et épousera sa mère. Pour éviter un tel drame, le roi ordonne que le nourrisson soit assassiné.

L'assassin n'a cependant pas le courage de mener à bien sa tâche et préfère abandonner le garçon. Celui-ci est recueilli. Une fois devenu adulte, il tue son père biologique au hasard d'une dispute entre usagers d'un même chemin.

Plus tard, Œdipe se distingue par son courage et son intelligence et, pour le remercier d'avoir libéré le pays du terrible Sphinx, le royaume lui donne en mariage la reine, qui n'est d'autre que sa mère biologique. Lorsqu'ils finissent par comprendre la vérité, la mère se pend et Œdipe se crève les yeux.

Heureusement, ce n'est pas un destin si funeste qui attend nos chères têtes blondes !

Œdipe en psychanalyse 

C'est le père de la psychanalyse, Sigmund Freud, qui le premier a théorisé le "complexe d'Œdipe".

D'après Freud, il se développerait chez les enfants aux environs de 4 ans, quand ils découvrent la sexualité. Ils orientent donc leur désir vers le parent de l'autre sexe et souhaitent écarter leur rival, à savoir leur autre parent.

Or, l'inceste et le parricide sont deux interdits sociétaux que l'enfant finit par intégrer. C'est grâce à la compréhension de ces interdits, et à leur assimilation, qu'il peut entrer dans le monde social et, même, qu'il construira un jour sa propre famille. 

Complexe d’Œdipe chez l’enfant : concrètement, à quoi s'attendre ? 

Comportements de l'enfant en plein complexe d'Œdipe

Typiquement,l'enfant va rejeter le parent du même sexe. Il refuse de faire des activités avec lui, voire même de l'embrasser ou d'être dans la même pièce que lui.

À l'inverse, l'enfant va entrer dans une démarche de séduction avec le parent du sexe opposé : "Je vais me marier avec toi", "Tu es le plus beau/la plus belle". Des cauchemars peuvent aussi marquer cette période. 

Comment réagir ? 

Il s'agit par exemple de rappeler gentiment à l'enfant quelle est sa place dans le foyer. Il est aussi possible de lui dire que, plus tard, lui aussi construira sa propre famille.

Les activités à trois (ou plus, s'il y a des frères et sœurs) doivent être privilégiées. Les comportements gênants, comme les provocations ou les méchancetés, doivent être sanctionnés. 

Quand consulter ? 

  • Pour l'enfant : les parents peuvent consulter dès qu'ils sont inquiets. Des comportements de type sexuel peuvent tout particulièrement interpeller. Toutefois, inutile de courir chez le pédopsychiatre. En premier lieu, une discussion avec le médecin qui suit habituellement l'enfant permet de faire le point. 
  • Pour l'adulte : on parle souvent d'Œdipe mal résolu pour les hommes trop attachés à leur mère, ou les femmes à leur père. Une psychanalyse peut être envisagée dès que la relation avec le parent du sexe opposé est si forte qu'elle nuit à l'harmonie d'un couple. 

Pour approfondir : 

  • Ça, moi, surmoi, rêves, libido : pour clarifier nos idées sur ces notions, faisons ensemble un tour d'horizon de la psychanalyse freudienne.
  • Pour tout savoir sur le sommeil de bébé : rythme, qualité, durée... nous vous offrons un aperçu selon les âges.
  • Informez-vous sur un trouble qui peut affecter le nourrisson : la dépression anaclitique. On vous présente ses symptômes et les traitements envisageables.

Ces pros peuvent vous aider