Sommaire

L’aquaphobie, également appelée "hydrophobie", désigne la peur de l’eau. Pouvant toucher tous les individus sans distinction d’âge ou de sexe et être de formes très variées, l’aquaphobie peut se révéler particulièrement handicapante dans de nombreuses situations de la vie quotidienne. Cette maladie peut cependant être vaincue avec l’aide de professionnels.

Le point maintenant.

Qu’est-ce que l’aquaphobie ?

L’aquaphobie se manifeste par une peur panique de l’eau, le plus souvent irrationnelle.

Les personnes souffrant de cette maladie psychologique peuvent alors présenter différentes sortes de comportements face à l’eau, par exemple :

  • la peur de l’eau elle-même, qu'il s'agisse d’une étendue d’eau (piscine, bassin, ...), ou de l'océan ;
  • la peur de se noyer et donc de mourir ;
  • la peur de plonger ou de tomber dans l’eau ;
  • la peur de recevoir de l’eau dans les yeux, les oreilles ou d’avoir la tête sous l’eau.

En raison de cette peur, différents symptômes peuvent se manifester comme :

  • de la tachycardie (accélération des battements du coeur) ;
  • un fort sentiment d'oppression et des difficultés à respirer ;
  • des pleurs ou des crises d’angoisse ;
  • une impossibilité de bouger, voire de la tétanie ;
  • des pertes de connaissance dans les cas les plus graves.

Enfin, les personnes atteintes d’aquaphobie peuvent ne pas être en mesure de se rendre dans des lieux :

  • situés en bord de mer ou proches d’un lac, d’un étang ;
  • dotés d’une piscine ;
  • flottant, tels que les péniches ou les barques.

Quelles peuvent être les causes de l’aquaphobie ?

La peur de l’eau peut être qualifiée de :

  • phobie simple, si la raison de la peur a pu être identifiée ;
  • phobie complexe, si elle prend la forme d’une peur panique dont la cause demeure mal connue.

Parmi les raisons les plus courantes pouvant provoquer des réactions aquaphobiques on peut trouver :

  • une peur transmise inconsciemment par les parents aux enfants dès leur plus jeune âge ;
  • une expérience traumatisante ayant eu lieu au cours de l’enfance comme une chute dans l’eau ou une noyade ;
  • un problème physique tel qu’une allergie au chlore présent dans les piscines ou à certaines bactéries du milieu naturel ;
  • des situations d’angoisse ayant eu lieu dans ou à proximité de piscines ou plans d’eau au cours de la vie.

Comment vaincre l’aquaphobie ?

Afin de surmonter la peur de l’eau, différents suivis et traitements existent en fonction du degré de la phobie développée. Il peut ainsi être envisagé :

  • des séances de psychothérapie, d’hypnose ou de sophrologie en cabinet, afin de lutter en premier lieu contre les symptômes de stress ou d’anxiété face à l’eau ;
  • d’apprendre à nager ou de reprendre des activités aquatiques progressivement en compagnie d’un professionnel sous forme de cours individuels ;
  • de suivre de cours destiné à vaincre les peurs en milieu aquatique encadrés par un aquathérapeute ainsi que des psychologues ;
  • de se rendre progressivement dans les lieux où la phobie se manifeste avec des personnes proches afin de bénéficier de leur soutien, sans pour autant se baigner.

Pour en savoir plus :

  • Les phobies font partie des troubles du comportement tout comme les troubles obsessionnels compulsifs ou les troubles alimentaires. Zoom sur  les différentes sortes de phobies.
  • Comment choisir son psy ? On vous donne tous les critères à prendre en compte.
  • La phobie sociale est la peur des autres, l’anxiété d’être observé, jugé ou rejeté. Nos experts vous disent comment la soigner.