Sommaire

La simple vue de petits trous vous hérisse les poils, vous met mal à l’aise ? Vous souffrez peut-être de trypophobie.

De quoi s’agit-il exactement ? Peut-on s’en débarrasser ? On vous en dit plus sur cette phobie plus répandue qu’on ne le pense.

Qu'est-ce que la trypophobie ?

La trypophobie désigne la peur des trous. L’image la plus repoussante pour les personnes atteintes est celle d’une fleur de lotus contenant les graines de la plantes.

Néanmoins, les trypophobes éprouvent une peur démesurée à la vue des trous à l’intérieur des barres de chocolat, dans la mousse du shampooing, ou encore dans le gruyère. Il s’agirait de la phobie la plus répandue sur la planète.

Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université d’Essex en Angleterre, la trypophobie affecte 11 % des hommes et 18 % des femmes.

Trypophobie : manifestations

Chez une personne souffrant de trypophobie, les symptômes sont plus ou moins marqués. Ils peuvent notamment inclure :

  • des migraines ;
  • une sensation de démangeaison ;
  • des tremblements ;
  • des frissons ;
  • des nausées ;
  • ou même des crises de panique.

Trypophobie : comment s’en débarrasser ?

Comme pour la plupart des phobies, la trypophobie est handicapante au quotidien. Suivre une thérapie comportementale est la solution la plus courante.

L’idée étant de désensibiliser les personnes atteintes en leur présentant la cause de la peur, jusqu’à ce que celle-ci finisse par disparaître.

Quelques autres phobies...

Les phobies sont nombreuses et surtout extrêmement variées. Elles ciblent des situations, des animaux ou des objets, il y en a pour tous les goûts. Citons notamment :

  • l’amatophobie, la peur de la poussière ;
  • l’arithmophobie, la peur des chiffres ;
  • la dentophobie, la peur du dentiste ;
  • la glossophobie, la peur de parler en public ;
  • l’haptophobie, la peur d’être touché ;
  • la sélénophobie, la peur de la lune ;
  • la tokophobie, la peur d’accoucher ;
  • ou encore la myrmécophobie, la peur des fourmis.

Pour aller plus loin :