Hyperesthésie

Écrit par les experts Ooreka
Hyperesthésie

L'hyperesthésie – désormais appelée « allodynie mécanique » – est un trouble ressenti sous différentes formes. Elle perturbe la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Découvrons ce qu'est l'hyperesthésie, qui elle concerne, et quelles sont ses différentes caractéristiques.

Hyperesthésie : définition

L'hyperesthésie se traduit par une perception hors norme d'un stimulus en particulier ou de différents stimuli qui, normalement, ne causent aucune douleur. Il s'agit d'une intensité anormale de la sensibilité des sens.

L'hyperesthésie est considérée comme une exagération :

  • soit pathologique ou maladive ;
  • soit physiologique, c'est-à-dire non liée à une pathologie.

Depuis 1979, le terme « hyperesthésie » et son concept même sont répertoriés sous le nom d'allodynie mécanique. C'est en 1988 que paraît Pratique du traitement de la douleur, qui évoque largement « la douleur causée par un stimulus qui normalement ne produit pas de douleur » (Merskey et Bogduk). En 1994, la définition de l'allodynie mécanique (ex-hyperesthésie) est réadaptée afin que cette forme d'allodynie soit distinguée :

  • de l'hyperalgésie ;
  • du concept expérimental d'hyperalgésie secondaire ;
  • de l'hypo-esthésie qui – paradoxalement – s'explique aussi par des douleurs au toucher.

Bon à savoir : l'hyperesthésie est extrêmement proche de l'allodynie, qui se traduit par une douleur anormale lors d'un stimulus.

Hyperesthésie : qui est concerné ?

Toutes les formes d'hyperesthésie peuvent concerner :

  • les enfants ;
  • les jeunes adultes, hommes et femmes ;
  • les seniors des deux sexes.

Bon à savoir : chez certains dépressifs, l'hyperesthésie peut être plus fréquemment rencontrée. Mais une personne sans aucun problème de santé peut aussi ressentir une sensibilité exacerbée de l'un de ses sens.

Caractéristiques des différentes formes d'hyperesthésie

L'hyperesthésie peut être déclenchée par des stimuli de zones différentes. Les différentes formes d'hyperesthésie sont répertoriées comme suit :

  • hyperesthésie cutanée incluant le cuir chevelu : le moindre effleurement d'une zone du corps ou du crâne peut déclencher une douleur ;
  • hyperesthésie relationnelle : elle relève du domaine psychiatrique et désigne une susceptibilité exagérée du sujet dans ses relations sociales ;
  • hyperesthésie sensorielle : elle relève du domaine de la psychologie et concerne principalement les sujets surdoués (adultes et enfants) présentant une exacerbation des sens. Celle-ci s'explique par la rapidité de réaction du cerveau et de sa réceptivité des informations sensorielles ;
  • hyperesthésie visuelle et hyperesthésie auditive : elles se traduisent respectivement par une hypersensibilité aux stimulations de la vue et de l'ouïe ;
  • hyperesthésie dentinaire : elle est ressentie en cas de récession gingivale.

Bon à savoir : selon le centre de réception de la douleur, la personne souhaitant consulter un professionnel doit le choisir en tenant compte de sa spécialité.

Causes de l'hyperesthésie

Certaines formes d'hyperesthésies peuvent être ressenties de façon tout à fait épisodiques ou beaucoup plus fréquemment. Voici quelques cas d'hypersensibilité par lesquels certaines catégories de la population sont susceptibles d'être concernées :

  • hypersensibilité des seins lors du syndrome prémenstruel ;
  • hypersensibilité du cuir chevelu ou de la peau en cas de fièvre importante ;
  • hypersensibilité de la boîte crânienne dans le cas de céphalées déclenchées par une intolérance à un bruit ;
  • hypersensibilité des points de Yunus dans le cas d'une fibromyalgie ;
  • hypersensibilité des cinq sens chez les personnes dites à haut potentiel.

Il est fondamental de pouvoir déterminer l'origine de cette hypersensibilité. Pour ce faire, le sujet doit consulter afin que le médecin procède à un examen de la sensibilité.

Bon à savoir : quelles que soient la raison de l'hyperesthésie et sa localisation, la douleur est provoquée par une légère pression des points spécifiques, voire par leur simple effleurement.



Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !