Sommaire

La zoothérapie, de plus en plus souvent appelée médiation animale, est une thérapie multidisciplinaire reconnue depuis peu. Découvrons ensemble ce qu'est précisément la zoothérapie, ses bienfaits, à qui elle s'adresse et quels sont les animaux les plus utilisés.

Zoothérapie : définition

La zoothérapie est une méthode thérapeutique qui permet d'améliorer la qualité d'une vie mais aussi la santé physique ou mentale d'une personne en utilisant l'animal comme médiateur. Le patient pris en charge dans le cadre de la zoothérapie peut être ou non placé dans une institution. La particularité de la zoothérapie est de s'appuyer sur un phénomène naturel qui est le lien entre l'humain et l'animal.

Boris Levinson est considéré comme le père fondateur de la zoothérapie. Professeur en psychiatrie également psychologue pour enfant, utilise chiens et chats dès la fin des années 50 au cours des séances pendant lesquelles il reçoit ses patients dont des enfants autistes. Il est le premier à décrire l'effet catalyseur des animaux sur les patients mais également sur le personnel soignant. Ses travaux seront plus tard repris par Elisabeth et Samuel Corson, psychiatres dans un centre pour adolescents perturbés.

Bienfaits de la zoothérapie

La zoothérapie permet d'intervenir auprès de personnes présentant des troubles : sociaux, cognitifs, psychologiques, physiques.

Les bienfaits de la zoothérapie sont nombreux. Elle permet par exemple :

  • de se sentir valorisé ;
  • de se sentir responsable ;
  • de rompre avec la solitude ;
  • d'éviter le repli sur soi, notamment pour les personnes en état de privation sensorielle ;
  • d'atténuer le mal-être dans le cas d'une dépression ;
  • de retrouver différentes émotions ;
  • de favoriser (relancer) la communication ;
  • d'éveiller l'intérêt ;
  • de stimuler ;
  • d'améliorer la perception dans l'espace et dans le temps ;
  • de réactiver la mémoire ;
  • d'élaborer la pensée.

Zoothérapie : pour qui ?

Tous les publics peuvent avoir recours à la zoothérapie, qu'il s'agisse d'enfants, d'adolescents, d'adultes ou de personnes âgées.

La zoothérapie est utilisée dans les cas suivants : autisme, retard de langage, phobies, troubles du comportement, anxiété, manque de confiance, agressivité, troubles du comportement, délinquance, trisomie 21, surdité, mal-voyance, handicap mental et/ou moteur, polyhandicap ou handicap à expressions multiples, rééducation fonctionnelle, maladies neuromusculaires, problèmes psychomoteurs, rééducation fonctionnelle.

Zoothérapie : avec quels animaux ?

Les animaux les plus souvent utilisés en zoothérapie sont :

  • le chien, considéré comme l'animal majeur ;
  • le cheval de trait, l'âne, le poney ;
  • le dauphin ;
  • le lapin nain, le chat, le cochon d'Inde.

Aussi dans la rubrique :

Courants de pensée

Sommaire