Sommaire

Arrivées à la moitié de leur vie, certaines personnes réalisent qu'elles ont atteint un cap entre la jeunesse et la vieillesse.

Cette crise de la quarantaine entraîne des changements radicaux dans le quotidien, le couple, le travail, les relations avec les amis et le comportement. Un point s'impose sur le sujet.

Crise de la quarantaine : qu'est-ce que c'est ?

La crise de la quarantaine se situe entre 35 et 55 ans et touche de façon différente presque tous les quadragénaires.

Elle débute en moyenne autour de l’âge de 38 ans par une période de doute pendant laquelle la personne prend conscience de son parcours personnel et du temps qui passe. Il s’agit d’une remise en question profonde sur le sens de la vie, qui peut impacter tous les domaines : professionnel, amoureux, amical, familial, ou financier.

Un évènement personnel ou professionnel est toujours à l’origine de la crise :

  • une perte d’emploi, des difficultés professionnelles ;
  • un divorce, une séparation ou des conflits conjugaux ;
  • des difficultés financières ;
  • la perte d’un parent ou le départ des enfants ;
  • les changements physiques comme les rides, les cheveux blancs ou la ménopause ;
  • l’apparition d’une maladie.

Cette crise existentielle peut s’exprimer par une simple déprime passagère, ou entraîner des troubles psychologiques conséquents.

Caractéristiques de la crise de la quarantaine

La crise de la quarantaine s’installe en général progressivement. La personne a l’impression d’une routine qui l’oppresse.

Elle devient irritable avec son entourage, se sent vide et impuissante car ses responsabilités lui rappellent qu’il est difficile de changer les choses.

Différents symptômes s’expriment à des degrés divers lors de la crise de la quarantaine :

  • une grande lassitude et un abattement ;
  • une irritabilité vis-à-vis de son entourage ;
  • une envie de changement dans tous les domaines ou presque (achat d'une nouvelle voiture, d'une nouvelle garde-robe, d'une nouvelle maison) ;
  • un sentiment de colère, des crises de violence parfois ;
  • un sentiment de déprime, une perte des motivations et un mal-être ;
  • une remise en question ;
  • l’apparition d’une routine professionnelle ou la peur de perdre son emploi ;
  • une anxiété, et des troubles du sommeil.

Crise de la quarantaine : différences entre l’homme et la femme

La crise de la quarantaine affecte les hommes et les femmes de façon différente. Elle dure en moyenne plus longtemps chez l’homme, de 3 à 10 ans, contre 2 à 5 ans chez la femme.

Crise de la quarantaine chez l'homme

Chez l'homme, elle se caractérise ainsi :

  • Le déclencheur est souvent un événement de la vie professionnelle, une menace de chômage ou une envie de changement.
  • La ménopause imminente de l'épouse, en mettant fin à la possibilité d’avoir à nouveau des enfants, peut aussi être un facteur déclenchant du « démon de midi », c’est-à-dire l’envie de séduire des femmes plus jeunes. Les conquêtes lui permettent de se sentir vivant et de lutter contre la vieillesse.
  • Il change souvent d’apparence, de comportement, de voiture et se pose la question de l’infidélité.
  • Il est plus dur avec ses proches. Il critique, réfléchit de manière irrationnelle et provoque jusqu’à la dispute.

Signes de la crise de la quarantaine chez la femme

Au contraire, chez la femme :

  • L’horloge biologique et l’arrivée imminente de la ménopause déclenchent souvent la remise en question.
  • L’angoisse de se retrouver seule avec son conjoint quand les enfants quittent le foyer concerne souvent la femme, c’est la « crise du nid vide ». Après s’être investie dans leur éducation pendant des années, elle a du mal à gérer leur départ.
  • Elle retrouve alors du temps pour elle et a besoin de se sentir belle, valorisée et séduisante.
  • La femme change aussi de valeurs et fait une « crise du féminisme » où elle rejette le sens du devoir.

Crise de la quarantaine : comment la gérer ?

La crise de la quarantaine n’est pas une maladie. Elle est parfois nécessaire dans la vie de certaines personnes. Pour la gérer au mieux et en comprendre les causes, un travail personnel pendant plusieurs mois, voire plusieurs années est nécessaire.

Prendre le temps de dresser son bilan, de noter les différents accomplissements de sa vie, permet de prendre du recul :

  • La personne réalisera alors qu’elle a accompli beaucoup plus de choses qu’elle ne pensait.
  • Ensuite, dresser une liste de ses projets et de ses rêves (réalistes) permet de se projeter dans l’avenir avec moins d’appréhension.  

En y allant pas à pas, il est possible de se sortir de la crise de la quarantaine et d’en tirer tous les bénéfices. De simples petits ajustements comme la reprise de projets, une perte de poids, un changement de style vestimentaire ou de coiffure permet de ne pas se laisser aller, de se valoriser et prendre du temps pour soi.