Sommaire

Un trouble psychiatrique (ou trouble mental), désigne un ensemble de troubles psychologiques, dont les origines sont très différentes, entraînant des difficultés, des souffrances et des troubles du comportement.

Il peut concerner tout le monde, sans distinction de sexe ou d'âge, pendant une certaine période ou de façon permanente. Zoom sur le trouble psychiatrique dans la suite de notre article.

Qu’est-ce qu’un trouble psychiatrique ?

Le trouble psychiatrique regroupe un vaste ensemble de symptômes qui se caractérisent généralement par une combinaison de pensées, d’émotions, de comportements et de rapports avec autrui difficiles et douloureux dans la vie quotidienne :

  • La dépression, les addictions, l'anxiété et les phobies, les troubles de comportement alimentaires, la schizophrénie, le trouble bipolaires ou la personnalité borderline sont des exemples de troubles psychiatriques.
  • Le diagnostic est fait par des psychiatres (médecins spécialistes du trouble psychiatrique) ou des psychologues cliniciens, avec de nombreuses méthodes fondées sur des questionnaires ou des observations. La plupart des troubles psychiatriques peuvent être traités par des traitements psychothérapeutiques ou médicamenteux.
  • Les troubles psychiatriques peuvent être causés par de multiples facteurs et toucher tous les sexes et tous les âges. Les facteurs peuvent être psychologiques, génétiques, physiques ou environnementaux. C’est le modèle « bio-psycho-social ».
  • Certains événements tels qu’une séparation, un décès, une enfance difficile, des antécédents familiaux, ou des difficultés économiques représentent des facteurs de risque de trouble psychiatrique.

Principaux troubles psychiatriques

Troubles psychiatriques : deux classifications

En Europe, une personne sur quatre rencontre un critère de trouble psychiatrique à un moment de sa vie. Les femmes et les jeunes sont plus particulièrement concernés.

Afin d’aider les professionnels à établir un diagnostic, des classifications et des critères sont proposés par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans la Classification Internationale des Maladies (CIM-10), et par l’Association Américaine de Psychiatrie (APA) dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-V).

Ces deux classifications regroupent les mêmes troubles :

  • Les troubles anxieux : l’anxiété généralisée, le trouble panique, la phobie sociale, la phobie spécifique, le TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif), le trouble de stress post traumatique, l’hypochondrie.
  • Les troubles de l’humeur : le trouble bipolaire, la dépression et la dépression saisonnière.
  • Les troubles psychotiques : la psychose, la schizophrénie, la bouffée délirante aiguë.
  • Les troubles de la personnalité : paranoïde, schizoïde, schizotypique, antisociale (psychopathique), limite (borderline), histrionique, narcissique, évitante, dépendante, obsessionnelle-compulsive.
  • Les troubles du comportement alimentaire : l’anorexie, la boulimie, l’hyperphagie, le pica, la potomanie.
  • Les troubles addictifs liés à la consommation d’alcool, de tabac, de drogues ou le jeu pathologique.

Cas particuliers de troubles psychiatriques

Certains troubles psychiatriques apparaissent à certains moments de la vie, en fonction des périodes de développement, de vieillissement ou de changement hormonal.

On distingue ainsi le trouble psychiatrique :

  • Pendant l’enfance et l’adolescence : alors que l’enfant est en pleine croissance, les symptômes et les troubles psychiatriques sont rarement figés et peuvent encore évoluer. De plus, certains troubles n’apparaissent qu’à cet âge : le trouble autistique, la psychose infantile, les troubles du langage, de l’acquisition scolaire et de la lecture (dyslexie, dyscalculie), les tics, la maladie de Gilles de la Tourette, l’énurésie ou encore l’encoprésie.
  • Pendant la grossesse : les changements hormonaux provoqués par la grossesse peuvent engendrer des troubles psychiatriques liés à cette période particulière pour la femme. Il peut s’agir du baby blues, de la dépression du post-partum ou de la psychose puerpérale.
  • Chez la personne âgée : le vieillissement du cerveau peut engendrer des maladies psychiatriques propres à cet âge comme la maladie d’Alzheimer ou la Psychose Hallucinatoire Chronique (PHC).

Que faire en cas de trouble psychiatrique ?

La première des choses à faire en cas de symptômes évoquant un trouble psychiatrique, est de consulter son médecin traitant.

Un bilan de santé est nécessaire afin d‘écarter une maladie physique. Ensuite, le médecin traitant peut orienter la personne vers un psychiatre et/ou un psychologue clinicien pour confirmer le diagnostic et proposer un traitement.

Le diagnostic de trouble psychiatrique nécessite parfois du temps afin d’être le plus précis possible. Il permettra alors d’adapter au mieux le traitement.

En fonction des symptômes, le professionnel de santé propose une psychothérapie et/ou un médicament (antidépresseur, anxiolytique, antipsychotique, régulateur de l’humeur). 

Statistiques des troubles psychiatriques en France

En 2015, 419 000 personnes ont été hospitalisées au sein des 569 structures psychiatriques françaises :

  • 296 000 dans des structures publiques sous dotation annuelle (DAF), soit 70 % des hospitalisations ;
  • 123 000 dans des établissements privés d'intérêt collectif ou appartenant au secteur privé commercial.

Parmi les personnes hospitalisées, on retrouve :

  • 347 000 personnes prises en charge à temps complet (soit 20 millions de journées de présence) dont 95 % en hospitalisation à temps plein ;
  • 117 000 patients pris en charge à temps partiel (hospitalisation de jour surtout), soit 5,2 millions de passages dans les établissements.

Ces pros peuvent vous aider