Sommaire

L’Hygiène mentale (ou l’hygiène cérébrale) est un terme créé au XIXème siècle pour désigner l’ensemble des précautions et des mesures permettant un équilibre psychique. Elle permet de prévenir les maladies mentales et aide la personne à se sentir bien dans la société.

Découvrons-en davantage sur l'hygiène mentale et sur les habitudes à prendre pour retrouver une vie saine.

Qu’est-ce que l’hygiène mentale ?

L'hygiène mentale peut concerner la collectivité, c’est-à-dire les moyens mis en œuvre par la société pour maintenir le bien-être psychique de chacun. Elle prévient l'apparition des maladies mentales chez le plus grand nombre des membres de cette population et les troubles du comportement inadaptés afin d’éviter les troubles à l’ordre public par exemple.

Chacun peut aussi appliquer des principes d’hygiène mentale propres à lui-même pour maintenir ou améliorer son bien-être physique et psychologique. Elle aide alors à maintenir une bonne « hygiène de vie », à se sentir en forme, motivé, heureux et épanoui et garantit l’équilibre psychologique indispensable pour une bonne santé mentale.

L’hygiène mentale encourage l’idée « d’un esprit sain dans un corps sain ». Les désordres nutritionnels et métaboliques entraînés par un mauvais régime alimentaire, une vie sédentaire, une consommation d’alcool ou de tabac, un sommeil de mauvaise qualité, ou des soucis, portent atteinte à la santé et peuvent mener vers la maladie mentale.

Hygiène mentale et bonnes habitudes de vie

Prendre des habitudes saines est aussi important pour le corps que pour l'esprit. L’hygiène mentale propose plusieurs recommandations :

  • Avoir confiance en soi : pratiquer des activités valorisant ses aptitudes et ses capacités permet de faire évoluer sa confiance. Il peut s’agir d’activités sportives, mais aussi de techniques de valorisation de soi. S’ouvrir aux compliments et devenir son propre meilleur ami permet de diminuer les autocritiques négatives. 
  • Pratiquer une activité physique régulière : non seulement elle a un effet euphorisant dès 30 minutes, mais aussi un effet relaxant à long terme lorsqu’elle est pratiquée régulièrement. Elle permet aussi d’améliorer le sommeil et de prévenir la dépression. Il est conseillé de faire 30 minutes de marche par jour et 3 fois 30 minutes d’activité modérée à intense par semaine.
  • Se relaxer : s’aménager des temps de pause pendant la journée, apprendre à respirer calmement et en confiance, s’étirer et s’écouter, améliore le bien être mental et prévient l’apparition de l’anxiété à long terme.
  • Méditer : la méditation permet de remplacer les pensées parasitaires par des pensées positives, tournées vers le présent. Elle favorise la contemplation de l'instant présent et réduit les ruminations.
  • Bien dormir : le sommeil est l’un des piliers d’une bonne santé mentale. Avoir une bonne hygiène de sommeil est primordial. Se coucher à heure régulière, se déconnecter des écrans au moins une heure avant le coucher, pratiquer des activités relaxantes, lire et éviter les repas copieux et les excitants le soir participent à un sommeil réparateur. 
  • Éviter les intoxications : certaines habitudes peuvent favoriser le bien-être et la santé mentale, mais d’autres peuvent avoir un effet délétère et entraîner une dépression, un isolement ou une anxiété : l’ennui, l’isolement, l’évitement des tâches importantes, la consommation de tabac, d’alcool, de café ou de drogues.
  • Lutter contre le stress : le stress chronique et mal géré augmente le risque de dépression, de troubles anxieux et d’addictions. L’hygiène mentale recommande de pratiquer des activités favorisant la relaxation : la respiration profonde, l’activité physique, les activités de partage avec les autres, le massage, les activités qui apportent de l’expérience.
  • Pratiquer la diète médiatique : se déconnecter des réseaux sociaux, des mails, de la télévision, de la radio ou des journaux pendant quelques heures ou quelques jours permet de se recentrer sur soi et de limiter les sollicitations extérieures souvent anxiogènes.
  • Faire un travail personnel sur les traumatismes : une psychothérapie avec un psychologue aide à surmonter les émotions négatives liées à un choc psychologique et émotionnel.

Il n’est pas toujours facile d’appliquer l’ensemble de ces recommandations. Dans certains cas, le frein se trouve dans l’organisation du quotidien. Il est alors important de réfléchir à ses priorités et d’appliquer ces principes progressivement, à son rythme.

Dans d’autres cas, le blocage peut être plus profond et l’aide d’un psychologue peut s’avérer nécessaire. Des outils d’aides et de motivation au changement de comportements permettent de changer progressivement les habitudes de vie de façon satisfaisante et selon les objectifs propres à chacun.