Transfert en psychologie

Écrit par les experts Ooreka
Transfert en psychologie

Le « transfert » en psychologie et en psychanalyse est un élément essentiel. Il s'agit là d'une projection des émotions et des sentiments du patient sur son thérapeute. Il s'oppose au « contre-transfert » que le thérapeute ressent envers le patient.

Notre article vous donne toutes les pistes pour mieux le comprendre.

Transfert en psychologie : définition

En psychologie, le transfert est donc le déplacement d'un sentiment ou d'une émotion ressenti par le patient envers son psychothérapeute. Il est lié aux habitudes et aux automatismes acquis pendant l'enfance et révèle donc au patient des éléments de son enfance et de son fonctionnement habituel, au travers de son comportement pendant la thérapie.

Pendant l'enfance, chacun construit sa personnalité à travers, entre autres, les relations qu'il entretient avec les personnes de son entourage et les rencontres avec les inconnus. La façon de se comporter envers l'autre devient alors automatique et s'enfouit dans l'inconscient au fur et à mesure des apprentissages et des rencontres. Le transfert permet donc de révéler une partie de l'inconscient dans les relations avec les autres.

L'analyse de ce transfert, avec l'aide du thérapeute, permet de prendre conscience d'une partie de soi et de ses émotions. Il permet de remettre à jour le fonctionnement inconscient et automatique que chacun acquiert au cours de sa vie. À travers ce transfert, la personne exprime et reproduit les relations qu'elle entretient avec les autres en général (amis, famille, collègues ou personnes inconnues).

Ainsi, le transfert repose sur deux principes essentiels :

  • Le savoir que le patient suppose au psychothérapeute : il est persuadé que son thérapeute connaît les réponses aux questions qu'il se pose ;
  • Le fait de rejouer à nouveau des relations passées avec certaines personnes : le thérapeute l'aide à analyser ces relations pour les comprendre.

Caractéristiques du transfert en psychologie

Le transfert constitue l'ensemble des réactions verbales et non verbales qu'exprime une personne envers son thérapeute.Ce dernier l'aide à prendre du recul sur ces réactions afin de les comprendre et de les analyser pour mieux se connaître. Le transfert peut être très rapide, dès les premières séances ou prendre beaucoup plus de temps, parfois des années.

Le patient comprend petit à petit ce qu'il se joue dans la relation avec son thérapeute. Si par exemple, un sentiment émerge plus qu'un autre, il est important d'en prendre conscience et de se demander avec qui un tel sentiment a pu être ressenti par le passé. Ce travail permet de nommer les ressentis afin de mieux se débarrasser de ses automatismes.

Le transfert a ainsi plusieurs rôles qui dépendent de ce que la personne vit :

  • Un rôle existentiel : il reflète la capacité d'accueil de ses propres émotions et de ses besoins.
  • Un rôle dans l'acceptation de soi : il aide à assumer ses idées et ses opinions aux yeux des autres.
  • Un rôle dans la sexualité : il permet d'assumer entièrement sa sexualité.

Le transfert permet de revivre des frustrations, des désirs ou des colères, accumulés dans l'inconscient et qui influencent le comportement actuel. Une relation de confiance avec le thérapeute est donc essentielle pour que la personne se sente complément à l'aise et aborde tous ses sentiments et ses émotions.

Résolution du transfert en psychologie

Le transfert qu'effectue le patient envers le thérapeute est involontaire et s'impose à lui de façon inconsciente. Il lui permet de comprendre ce qui se passe en lui-même à travers ce qu'il renvoie au thérapeute. La résolution du transfert est possible lorsque le patient sera convaincu qu'il peut trouver de façon autonome ses propres réponses aux questions qu'il se pose.

Cette étape n'est pas toujours facile pour le patient. Les habitudes, la familiarité, les automatismes, les réflexes et la répétition de schémas relationnels appris dans l'enfance sont autant de résistances pour la résolution du transfert. De plus, l'analyse du transfert demande une certaine intimité avec son thérapeute qui peut être insupportable pour certains (sentiment de vulnérabilité, peur d'être rejeté).

La résolution du transfert ne se fait donc pas seul, mais avec l'aide du thérapeute et lors de situations d'échanges avec les autres, c'est pourquoi elle peut prendre du temps. Après avoir identifié le rôle de son transfert, la personne passe par une phase de colère puis d'acceptation qui lui permettra de changer son fonctionnement. Une fois le transfert résolu, elle sera capable de ressentir ses émotions, de reconnaître ses besoins et surtout de les exprimer complètement, sans automatisme.



Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !