Sommaire

L’analyse psycho-organique allie la psychanalyse et la thérapie psychocorporelle.

En s’intéressant à la fois à l’inconscient et au corps, elle permet de mieux comprendre son histoire personnelle pour vivre le présent de façon harmonieuse. Zoom sur l'analyse psycho-organique et ses caractéristiques.

Qu’est-ce que l’analyse psycho-organique ?

L’analyse psycho-organique, créée par Paul Boyesen, dans les années 70, est une psychothérapie analytique, puisqu’elle s’inspire des psychanalyses freudienne et jungienne, mais aussi de l’approche psycho-corporelle :

  • Le corps et l’esprit interagissent entre eux à n’importe quel moment, sans que l’un ne prédomine sur l’autre.
  • Le thérapeute analyse à la fois les pensées conscientes et inconscientes, mais aussi les gestes, la posture, ou tout autre émotion qui peut s’exprimer par le corps.
  • Cette approche favorise l’analyse des symboles, du rêve ou des mots, en fonction de la problématique vécue par la personne.

Grâce à cette approche interactive, l’analyse psycho-organique permet d’accompagner la personne vers une meilleure connaissance d’elle-même, à la fois sur le plan corporel et psychique, afin de l’aider à résoudre ses difficultés psychologiques et/ou physiques.

Il ne s’agit pas seulement de parler de ses symptômes, mais de les laisser s’exprimer pour mieux appréhender les blocages. L’énergie vitale est ainsi libérée, permettant de se réapproprier ses projets et ses désirs.

Analyse psycho-organique : 4 approches fondamentales

L'analyse psycho-organique permet de résoudre les conflits intérieurs et de mieux se connaître, autant dans ses projets personnels, qu’à travers ses relations avec les autres.

Elle considère que le corps garde la mémoire des émotions et des expériences personnelles. Le thérapeute sera donc à l’écoute des sensations corporelles, mais aussi de la parole et de tout ce qui n’est pas exprimé et qui reflète l’inconscient.

Elle se base sur 4 approches fondamentales :

  • L’approche psychanalytique : à travers l’analyse de l’inconscient, du transfert (et du contre-transfert), des rêves, des mécanismes de refoulement et des complexes. Elle s’intéresse à l’histoire personnelle et aux situations qui permettent d’accéder à l’inconscient.
  • L’approche psycho-corporelle : à travers l’énergie qui circule dans le corps, les sensations physiques ou les douleurs qui reflètent les souvenirs et les émotions. Le thérapeute peut proposer des respirations spécifiques pour favoriser le lâcher-prise et exprimer ce qui est refoulé.
  • L’approche humaniste : à travers l’empathie et la bienveillance du thérapeute pour le patient. Il doit se sentir compris, entendu et en sécurité pour exprimer son intimité en toute confiance.
  • L’approche sensologique : à travers l’analyse du sens de l’existence propre à chacun et des sens physiques ressentis par la personne. Il s’agit à la fois de la perception du sens donné à la vie et la façon dont il est vécu et incarné.

Le corps n’est donc pas seulement une enveloppe, mais une dimension à part entière qui interagit et s’exprime tout autant que le conscient et l’inconscient. Le thérapeute n’hésite pas à utiliser le toucher, à travers le massage par exemple, pour agir sur les émotions et les pensées.

Le corps agissant sur l’esprit, dans une relation permanente, l’inconscient devient accessible dans sa dimension psychique et corporelle afin de débloquer l’énergie émotionnelle.

Déroulement d'une séance d'analyse psycho-organique

L'analyse psycho-organique s’adresse à toute personne qui souhaite mieux se connaître, régler un problème physique ou psychologique, libérer son énergie vitale et suivre ses projets et ses envies.

La thérapie peut s’effectuer en groupe ou en individuel, en face à face ou sur un divan. La personne doit se sentir à l’aise pour laisser l’inconscient s’exprimer librement.

Le thérapeute utilise de nombreux outils d’expression en fonction du patient :

  • la verbalisation libre ;
  • l’expression des émotions ;
  • l’analyse des mouvements corporels ;
  • l’expression des sensations physiques ;
  • les symboles ;
  • les associations de pensée ;
  • l’analyse des rêves ;
  • la respiration ;
  • la créativité ;
  • le toucher et le massage.

Une séance dure en général de 45 minutes à 1 heure, pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Elle est accessible à tous, dans la mesure où il n’existe pas de confusion entre imaginaire et réalité.

Aussi dans la rubrique :

Courants de pensée

Sommaire