Sommaire

La psychologie intégrative, apparue dans les années 1970, fait appel à de nombreuses techniques de psychothérapie. Elle a la particularité d’appréhender l’évolution de l’ensemble de la personne dans son environnement, à la fois dans son fonctionnement affectif, émotionnel, cognitif, comportemental, et relationnel.

Le point maintenant.

Psychologie intégrative : définition

La psychologie intégrative est une approche « holistique », c’est-à-dire qu’elle s’intéresse à l’ensemble de la personne à la fois sur les plans cognitif (c’est-à-dire sa capacité de raisonnement), émotionnel, spirituel, comportemental, et relationnel. Elle utilise un grand nombre d’outils thérapeutiques issus de différents courants de la psychothérapie.

Elle aide la personne à s’intégrer au mieux dans son environnement à un moment donné de sa vie, lorsqu’elle ressent des difficultés. La psychothérapie intégrative s’intéresse non seulement à la personnalité, mais aussi à l’environnement professionnel, familial, amical, aux attentes et désirs de la personne, à ses centres d’intérêt ou même à ses croyances.

Le thérapeute prend en compte la personnalité de façon globale à travers l’histoire de la personne, ses traumatismes anciens ou présents, ses besoins et ses carences. Il s’intéresse aussi à tout ce qui reflète son évolution à travers ses différentes phases de vie, que ce soit son intégration dans son environnement, ses opinions, son comportement avec les autres ou lors de situations particulières.

Caractéristiques de la psychologie intégrative

La psychologie intégrative favorise l’épanouissement de la personne dans son environnement. C’est une approche éclectique, qui s’intéresse à l’ensemble des dimensions d’un individu : corporelle, spirituelle, personnelle, affective, cognitive, créatrice, relationnelle et sexuelle.

La psychologie intégrative est indiquée dans le cas de nombreuses difficultés psychologiques ou troubles psychiatriques :

  • les psychotraumatismes ;
  • les troubles anxieux ;
  • les troubles de l’humeur ;
  • les addictions ;
  • les troubles du sommeil ;
  • les phobies.

La psychologie intégrative amène la personne vers un équilibre psychique et physique en dénouant les blocages passés et présents et en l’aidant à se stabiliser dans le temps. Elle lui permet aussi d’évoluer de façon la plus harmonieuse possible dans ses projets personnels et ses relations avec les autres.

Techniques utilisées par la psychologie intégrative

La psychologie intégrative fait appel à de nombreuses techniques de psychothérapie et nécessite au préalable une formation de psychothérapeute. Les thérapeutes s'engagent aussi, à titre personnel, à échanger avec leurs collègues sur les cas qu’il rencontre et à s’informer sur les innovations dans le domaine.

Afin d’apporter à la personne une approche intégrative adaptée, le thérapeute utilise de nombreuses techniques issues de différents courants psychologiques et spirituels :

C’est la combinaison et l’utilisation conjointe de ces différentes techniques qui permet l’efficacité de la prise en charge intégrative de façon optimale et adaptée à chacun. C’est donc le psychothérapeute qui s’adapte à son patient, et non l’inverse.

Aussi dans la rubrique :

Principe

Sommaire