Sommaire

Le syndrome dissociatif correspond à une désorganisation psychique fréquemment rencontrée dans la schizophrénie. Le discours est incohérent et désorganisé, tout comme les pensées, les émotions et le comportement. Dans tous les cas, une prise en charge psychiatrique est nécessaire.

Toutes les infos dans notre article.

Syndrome dissociatif : qu'est-ce que c'est ?

Le syndrome dissociatif est un trouble psychiatrique qui se caractérise par une désorganisation de la pensée, que ce soit dans la façon de réfléchir, de vivre les émotions ou de se comporter. Le discours et les actes n’ont pas de sens et sont incompréhensibles, par la personne elle-même et son entourage.

Ce syndrome se rencontre dans trois situations :

  • La schizophrénie : dans ce cas, la dissociation est permanente et s'associe à un délire, des hallucinations et un repli sur soi.
  • De façon transitoire lors de la prise de psychotropes (cannabis ou LSD par exemple).
  • Dans une situation d’anxiété très forte, comme lors d’un état de stress post-traumatique (catastrophe naturelle, accident ou attentats par exemple).

La personne atteinte d’un syndrome dissociatif n’a pas conscience de son trouble. Elle pense agir, parler et penser normalement alors que les autres ne comprennent rien à ce qu’elle dit ou fait. Les symptômes pouvant apparaître progressivement (dans le cas de la schizophrénie par exemple), l’entourage ne se rend pas toujours compte du trouble.

Du fait de cette désorganisation, le syndrome dissociatif entraîne une perte d’harmonie dans la vie quotidienne, que ce soit dans les relations avec les autres, le travail ou les actes de la vie courante (cuisiner, se laver et s’habiller). La personne devient discordante, son comportement ne correspond pas du tout à sa pensée ou à ce qu’elle dit.

Symptômes du syndrome dissociatif

Les symptômes du syndrome dissociatif concernent trois domaines :

  • Le domaine cognitif : toutes les pensées et les paroles sont illogiques, désorganisées et n’ont pas de lien. Le discours passe du coq à l’âne, s’accélère, ralentit, s’arrête et reprend sur un sujet complètement différent ou intègre de nouveaux mots inventés.
  • Le domaine émotionnel : l’émotion exprimée n’a rien à voir avec la situation. Il peut s’agir par exemple de rester impassible devant un danger imminent, ou bien de sourire en parlant du décès d’un proche. Cette « ambivalence affective » est souvent difficile à comprendre par l’entourage.
  • Le domaine comportemental : le comportement n’a rien à voir avec ce qui est dit ou avec la situation. Les actes peuvent être étranges, maniérés ou même figés.

L’anosognosie caractérise le syndrome dissociatif. La personne n’a pas conscience de son trouble, à aucun moment, même si son entourage lui fait remarquer.

Syndrome dissociatif : que faire ?

Le syndrome dissociatif est un trouble psychiatrique qui nécessite une prise en charge spécialisée par un psychiatre, et parfois même une hospitalisation. La personne dissociée n’ayant pas conscience de son trouble peut mettre en danger les autres ou elle-même.

Le traitement combine à la fois :

  • Une prise en charge médicamenteuse avec un antipsychotique qui permet de diminuer les symptômes.
  • Des techniques de remédiation cognitive inspiré de la Thérapie Cognitivo-Comportementale (TCC) qui permettent de « rassembler » la personne et de favoriser son autonomie. 

Ces pros peuvent vous aider