Sommaire

L’euphorie est une émotion positive de bonheur intense qui peut entrainer de l’excitation et de l’agitation. L’euphorie n’est pas une émotion anodine lorsqu’elle dure dans le temps. Elle peut être un symptôme de trouble psychiatrique comme le trouble bipolaire par exemple.

Qu’est-ce que l’euphorie ?

Définition

L’euphorie est une émotion de bien-être et d’excitation joyeuse et intense qui se rapproche souvent de la frénésie et de l'effervescence.

Provenant du latin « eu » qui signifie « bien » et de « pherein » qui signifie « porter », l’euphorie est utilisée en médecine pour désigner un bien-être inhabituel, une confiance et un optimisme intenses. Elle s’accompagne parfois d'agitation, de tachypsychie (accélération du court de la pensée) ou de logorrhée (flot de parole continue).

En psychiatrie, l’euphorie est donc un état « anormal » de bien-être et d’optimisme qui s’apparente à une hausse de l’humeur, par opposition à l’euthymie (humeur normale) et à la dépression (baisse de l’humeur). Cette émotion forte s’explique par un changement de dopamine dans le cerveau.

Troubles liés

L'euphorie est donc parfois un état psychique pathologique, que l'on retrouve dans certains troubles :

  • les états maniaques (en particulier ceux du trouble bipolaire) ;
  • les atteintes du lobe frontal que l’on appelle « syndrome frontal », suite à une tumeur, un Accident Vasculaire Cérébral ou un traumatisme crânien ;
  • certaines démences (maladie de Korsakoff par exemple) ;
  • la prise de certaines drogues dites « euphorisantes » comme les amphétamines ou la cocaïne.

Euphorie normale

D’un autre point de vue, l’euphorie apparaît de façon normale et adaptée au court d’une activité physique intense comme un marathon ou un saut à l’élastique. Malgré l’épuisement ou la peur, la sensation de bien-être prend le pas pendant quelques instants. De même, une bonne nouvelle, une demande en mariage, une naissance ou la réussite à un examen engendrent de l’euphorie grâce aux endorphines, ces « hormones » du bonheur produites par le cerveau.  

L’euphorie est tout à fait normale lorsqu’elle apparaît en réponse à un évènement heureux, et qu’elle ne dure que quelques minutes ou quelques heures. Si elle s’installe plusieurs jours, plusieurs semaines et s’associe à une diminution du temps de sommeil, à des achats inconsidérés ou des projets multiples, elle peut alors être en lien avec un trouble psychiatrique.

Quelles sont les caractéristiques de l’euphorie ?

L'euphorie désigne une sensation de bien-être intense physique et moral parfois en réponse à une situation, parfois de façon disproportionnée ou sans relation avec une situation donnée dans le cas d’un trouble psychiatrique ou d’une consommation de drogue.

L'euphorie se caractérise par :

  • une sensation intense de bien-être physique et moral ;
  • une exaltation de l’humeur ;
  • un sentiment de contentement important ;
  • une importante confiance en soi ;
  • une excitation.

Elle est particulièrement inquiétante pendant la phase maniaque ou le syndrome frontal car la personne devient hyperactive, a un sentiment exagéré de confiance en elle et peut se mettre en danger ou être complètement désinhibée (rapports sexuels à risque, dépenses inconsidérées ou accidents).

Aussi dans la rubrique :

Comprendre les émotions

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider