Sommaire

Somatiser, qui vient du grec « soma », qui signifie le « corps », correspond à l’expression physique d’un problème psychologique. Il s’agit d’exprimer par le corps une angoisse, une inquiétude, une peur ou toute autre émotion. Dans les cas les plus graves, la somatisation se transforme en maladie psychosomatique qui nécessite une prise en charge spécialisée.

Que signifie somatiser ?

Définition

La somatisation se traduit par l’expression corporelle d’un sentiment ou d’une émotion. Tout type d’émotion ou de trouble psychologique peut s’exprimer par le corps.Il n’est pourtant pas facile de savoir exactement quand il s’agit d’une somatisation, car il faut toujours éliminer une cause physique avant d’envisager une cause psychologique et émotionnelle.

Manifestation des symptômes

Même si la somatisation n’a pas de cause organique ou physique, le symptôme est réel et exprime une détresse, une souffrance ou une angoisse psychologique qui ne peut s’exprimer autrement.

Comme le trouble psychologique ne s’exprime par la parole, il va chercher un moyen d’exister. Le plus souvent, il s’agit de symptômes qui imitent une maladie physique connue. Il est alors important de ne pas penser à la somatisation immédiatement, mais de toujours faire dans un premier temps des examens physiques auprès d’un médecin pour être sûr d’éliminer un problème organique.

Somatiser : quelles caractéristiques ?

La somatisation, expression par le corps d’un problème psychologique, s’exprime de différentes façons. Parfois un seul et même symptôme existe pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. Dans d’autres cas, ce sont différents symptômes qui évoluent et changent au fil du temps :

  • Des douleurs articulaires ou musculaires.
  • Des maux de tête récurrents.
  • Des difficultés respiratoires.
  • Des maux de ventre.
  • Des troubles digestifs (diarrhée, constipation).
  • Des troubles de la vue.
  • Des problèmes ORL comme des bourdonnements d’oreille ou des sifflements.
  • Des douleurs dans la poitrine mimant une crise cardiaque.
  • Des problèmes dermatologiques comme des boutons ou des démangeaisons.

La somatisation peut apparaître dans les suites d’un évènement psychotraumatique (accident de la route, agression), d’un changement important (divorce, séparation, perte d’emploi, retraite) ou bien d’une émotion ou d’un stress. Somatiser permet d’exprimer le trouble psychologique d’une autre façon que par les mots. La personne se focalise alors sur ses maux physiques pour ne pas avoir à affronter ce qui la perturbe psychologiquement.

Que faire si on somatise ?

Somatiser c’est exprimer par le corps sa souffrance. Il convient donc, une fois que la cause physique est écartée, de poser des mots sur ces symptômes et d’identifier ce trouble ou cette émotion :

  • Après examen par le médecin, il est rarement nécessaire d’avoir recours à une prise en charge spécialisée car la somatisation diminue ou s’arrête une fois que la personne est rassurée sur son état physique. Elle peut donc s’autoriser à exprimer verbalement sa souffrance.
  • Dans certains cas, une psychothérapie peut s’avérer nécessaire.

Ces pros peuvent vous aider