Sommaire

L’ailurophobie (ou élurophobie) désigne la phobie des chats. Ce mot provient du grec aílouros qui signifie chat. L’ailurophobie est également connue sous d’autres appellations telles que félinophobie (plus facilement identifiable) ou gatophobie (gato signifie chat en espagnol). Apprenons-en un peu plus sur cette phobie des chats grâce à cet article.

Caractéristiques de l’ailurophobie

Définition

L’ailurophobie est une peur panique et irrépressible des chats.

Les personnes qui en souffrent sont terrifiées à l’idée d’être mis en présence d’un chat, tout inoffensif qu’il soit. En effet, les phobies sont des peurs irrationnelles qui sont le plus souvent sans rapport avec la dangerosité réelle de la chose ou de la situation responsable de la phobie.

Statistiques

Les ailurophobes font partie des 5 % des personnes « allergiques » à un animal, les araignées, les souris, les chiens et les oiseaux arrivant en tête, suivis des chats (environ 1,5 % de la population).

Origines

Les origines de l’ailurophobie sont variables en fonction des individus.

Cela peut aller :

  • d’un événement passé traumatisant avec un chat (une griffure au visage étant enfant, une morsure, etc.) ;
  • à une histoire familiale qui pousse à éviter les chats à tout prix (il peut par exemple y avoir une mémoire de toxoplasmose au cours d’une grossesse dans la famille) ;
  • en passant par des superstitions comme le fameux « chat noir » qui porterait malheur.

Néanmoins, le plus souvent on ne retrouve pas l’origine exacte de cette phobie, les ailurophobes indiquant généralement avoir peur des chats du plus loin qu’ils s’en souviennent et ce sans explication..

Ailurophobie au quotidien

Il est généralement possible pour l’ailurophobe d’éviter le contact avec les chats (ce qui est plus compliqué pour un ornitophobe qui a peur des oiseaux, par exemple), de sorte que cela ne l’empêche pas de mener une vie sociale normale. Néanmoins, tout ce qui évoque de près ou de loin un chat peut être source de stress pour certaines personnes souffrant d’ailurophobie.

Ainsi, les ailurophobes peuvent par exemple craindre la simple vue d’un chat dans un film, être paniqués par le ronronnement d’un chat, craindre les jouets ou les objets en forme de chat. Le problème est plus grave encore lorsque la personne imagine voir des chats partout ou craint d’en voir surgir un à tout instant. Dans ce cas, vivre normalement devient très compliqué.

Par ailleurs, avant de se rendre chez la famille ou les amis il faut s’assurer qu’ils ne possèdent pas de matou (les chats font partie des animaux domestiques les plus répandus en France).

Symptômes de l’ailurophobie

Comme la plupart des phobies, les personnes ailurophobes vont vivre de véritables crises de panique si elles sont confrontées à l’objet de leur phobie, en l’occurrence un chat.

Cela va se traduire par des symptômes typiques tels que :

Traitement de l’ailurophobie

Selon les spécialistes, l’ailurophobie fait partie des phobies les plus difficiles à traiter.

Néanmoins cela reste possible avec les méthodes classiquement utilisées pour traiter ce type de troubles à savoir :

Ces pros peuvent vous aider