Sommaire

La crise de la vingtaine, appelée aussi la « crise du quart de vie », apparaît en général entre l’âge de 20 et 29 ans. Il s’agit d’une crise existentielle qui marque la fin de l’adolescence et l’entrée dans la vie d’adulte. Cette étape difficile nécessaire à la maturation de la personnalité peut parfois se révéler très gratifiante et augmenter la confiance en soi. Il existe des solutions pour mettre à profit ce moment particulier. Voyons plutôt.

Qu'est-ce que la crise de la vingtaine ?

La crise de la vingtaine, apparaît en général vers l’âge de 20 ans, lorsque l’enfant quitte ses parents et entre dans sa vie d’adulte. Elle marque la rupture avec l’adolescence, et surtout l’apparition des responsabilités et de la projection dans la vie d’adulte. Il ne s’agit pas d’une maladie mentale, mais d’une étape psychologique qui touche quasiment tous les jeunes à cet âge avec une intensité différente.

Jusqu’à l’âge de 20 ans, ce sont en général les parents qui dictent la ligne de conduite. Par la suite, chacun doit trouver sa propre orientation et quitte, en général, le domicile parental. Plus l’enfant aura été protégé, et plus le passage à l’âge adulte sera difficile. La confrontation avec le monde du travail remet en cause les croyances. La sensation de perdre pied peut être forte, en engendre un manque de repères dans cette nouvelle vie d’adulte.

La crise de la vingtaine redéfinit les priorités. Elle plonge le jeune adulte dans ses responsabilités et ses propres choix. Il s’agit d’un temps de maturation nécessaire pour trouver les solutions à ses besoins. La crise de la vingtaine est une étape incontournable dans la formation de la personnalité qui peut s’avérer très gratifiante lorsque le jeune arrive à trouver les outils nécessaires.

Manifestations propres à la crise de la vingtaine

La crise de la vingtaine se caractérise par plusieurs symptômes :

  • une sensation de vide intérieur ;
  • le sentiment de ne pas être à la hauteur ;
  • une grande tristesse ;
  • une frustration et une déception ;
  • un sentiment de peur et d’insécurité en particulier en ce qui concerne l’avenir ;
  • l’apparition de troubles anxieux, comme les phobies, ou les attaques de panique ;
  • une remise en question des relations sociales ;
  • un manque de confiance en soi ;
  • un isolement pouvant aller jusqu’à la dépression ;
  • de la nostalgie.

Crise de la vingtaine : accompagnement possible

Afin de mettre à profit cette crise inévitable de la vingtaine, il est important de faire un travail sur soi pour apprendre à se faire confiance et trouver les ressources nécessaires pour entrer dans la vie d’adulte. Pour cela, il existe plusieurs techniques :

  • vivre l’instant présent ;
  • reconnaître ses difficultés ;
  • travailler sa confiance en soi ;
  • faire des activités dans lesquelles on se sent à l’aise ;
  • prendre le temps de définir ses propres priorités ;
  • accepter le changement ;
  • partager son expérience avec son entourage.

Dans certains cas, une aide psychologique par un thérapeute est nécessaire pour prendre du recul sur sa situation et soulager les symptômes du mal-être. D’autres techniques de bien-être comme la méditation, la sophrologie, l’hypnose ou le yoga permettent aussi de soulager l’anxiété et de passer ce cap de façon plus sereine.

Comme toutes les crises de la vie, la crise de la vingtaine et une crise du temps qui passe. Il est d’autant plus important dans ce moment particulier de s’inscrire dans le présent. Accepter et reconnaître les symptômes de cette crise permet déjà de prendre de la distance afin de la dépasser et de la mettre à profit dans la construction de sa personnalité.