Sommaire

Le Mini-Mental State (MMS) appelé aussi le « Mini-Mental State Examination » (MMSE) ou le « test de Folstein » est un test d’évaluation des fonctions cognitives, dont la mémoire. Il dépiste la maladie d’Alzheimer et les démences dès les premiers symptômes. Très facile à réaliser, il ne prend que quelques minutes au professionnel de santé formé. Petit tour d'horizon sur ce test dans la suite de notre article.

Mini-Mental State (MMS) : définition

Le Mini-Mental State (MMS), publié par Folstein dans les années 70, est le test le plus utilisé pour dépister les troubles cognitifs chez les personnes susceptibles d’être atteintes de démence ou de la maladie d’Alzheimer.

Le MMS est accessible en 15 minutes par un professionnel formé et expérimenté. Il s’adresse à tous les adultes mais s’interprète en fonction du niveau socioculturel. Un score inférieur à 24 ou 26 (selon le niveau socioculturel) sur 30 incite à poursuivre les tests de façon plus approfondie sans forcément signifier qu’il existe une démence. À l’inverse, les résultats peuvent être normaux chez certaines personnes atteintes d’une maladie d’Alzheimer.

Les résultats doivent donc être intégrés à l’ensemble des examens et des symptômes pour confirmer le diagnostic. Le MMS apporte une estimation générale, qui ne permet pas d'être précis sur le diagnostic. C’est aussi un outil de surveillance très utile car il est facile à reproduire pour évaluer les symptômes.

MMS : à quoi sert-il ?

Le Mini-Mental State s'utilise en complément de l’examen clinique, l’imagerie, les prélèvements biologiques et les tests psychométriques nécessaires pour confirmer le diagnostic. Il permet d’évaluer différentes fonctions cognitives :

  • la mémoire ;
  • le langage ;
  • les praxies constructives (c’est-à-dire les gestes élaborés) ;
  • les capacités d'attention ;
  • l'orientation temporo-spatiale ;
  • l'apprentissage ;
  • le calcul mental ;
  • le raisonnement.

Déroulement du test Mini-Mental State

Pour réaliser le Mini-Mental State (MMS), l’examinateur doit se fournir d’une montre, d’un stylo et de la feuille du test. Il se compose de 30 questions réparties en six catégories. Chaque réponse vaut un point, une réponse fausse ou approximative vaut zéro. Le résultat final est comptabilisé sur 30 points.

Chaque question fait appel à une fonction cognitive :

  • L’orientation dans le temps et dans l'espace en citant le jour, le mois, l’année, le lieu, et même l’étage.
  • L’apprentissage et la retranscription des informations données par l’examinateur en exécutant un ordre donné.
  • L’attention en mémorisant trois mots qui sont redemandés plus tard.
  • Le calcul mental en exécutant une série de soustractions.
  • La mémoire de rappel en citant à nouveau les trois mots.
  • Le langage et l’identification en nommant des objets montrés par l’examinateur.
  • Les praxies constructives en organisant une série de mouvements et en reproduisant des formes géométriques.

Le score est pondéré en fonction d'une grille de points correspondants à l'origine socio-culturelle de la personne, son niveau d'étude et à la durée totale du test. Des troubles de la mémoire orientent plutôt sur une maladie d’Alzheimer, alors que des troubles de l’attention vers une démence sous corticale, vasculaire ou un syndrome frontal.