Sommaire

Le syndrome de Peter Pan est un trouble psychologique qui se traduit par le refus de devenir adulte, et la préférence pour un monde immature, imaginaire et enfantin. Même si certaines personnes atteintes de ce syndrome arrivent à le cacher à travers une « double vie », des complications finissent par apparaître et nécessiter une psychothérapie.

Syndrome de Peter Pan : définition

Décrit dans les années 1980, le syndrome de Peter Pan fait référence à un enfant qui ne veut pas grandir et qui préfère vivre dans un monde imaginaire et enfantin.

Ce trouble chronique, apparaît pendant l’enfance, et s’aggrave tout au long de la vie.

La personne atteinte du syndrome de Peter Pan fuit toutes les responsabilités et les engagements de la vie d’adulte. Elle préfère vivre seule et repliée sur elle-même dans un monde imaginaire. Contrairement aux schizophrènes ou aux personnes délirantes, elle croit en la pensée magique tout en ayant conscience de ses troubles, en particulier sur le plan émotionnel.

Ce trouble psychologique est à risque d’addictions, de dépression, voire de suicide. Une prise en charge psychologique est nécessaire pour comprendre l’apparition de ce syndrome, mais aussi pour aider la personne à gérer ses émotions, sa vie quotidienne et ses difficultés d’intégration.

Caractéristiques du syndrome de Peter Pan

Le syndrome de Peter Pan apparaît le plus souvent au début de l'âge adulte, lors des premières responsabilités. Pourtant, les premiers symptômes peuvent être perçus dès l’âge de 12 ans. Il s’agit d’un trouble psychologique chronique qui touche le plus souvent les jeunes hommes célibataires, issus de familles aisées.

Le syndrome de Peter Pan se caractérise par :

  • une immaturité, une irresponsabilité ;
  • la poursuite d’activités enfantines à l’âge adulte (jouer à la poupée ou aux jeux vidéos par exemple) ;
  • une dépendance aux autres ;
  • des angoisses ;
  • une solitude et un repli sur soi ;
  • un narcissisme ;
  • une certaine hostilité pour le sexe opposé ;
  • des troubles émotionnels ;
  • une procrastination et une impossibilité de se projeter dans l'avenir ;
  • une impulsivité et une agitation ;
  • la croyance d’être immortel ;
  • des troubles sexuels avec une impuissance ou un vaginisme.

À l’âge adulte, le syndrome de Peter Pan peut plonger la personne dans un style de vie enfantin et immature. Il cherche alors à fuir toute responsabilité, et préfère vivre de façon solitaire tout en étant dépendant des autres. Une dépression, ou des troubles anxieux graves sont très fréquents, en particulier à l’approche de la cinquantaine.

Syndrome de Peter Pan : solutions

Le syndrome de Peter Pan est un trouble psychologique du développement. Bien souvent, les personnes atteintes de ce syndrome n’ont pas vécu d’adolescence et ont été projetées dans un monde d’adulte trop rapidement.

Ce syndrome pose problème à un moment ou à un autre, que ce soit à la personne elle-même, ou à son entourage. Une psychothérapie avec un psychologue formé à ce type de syndrome devient alors nécessaire. Elle permet de faire revivre à la personne son adolescence, et surtout de travailler sur sa projection dans le temps et sa mortalité.