Opération de changement de sexe

Sommaire

L’opération de changement de sexe, que l’on appelle aussi la « chirurgie de réattribution sexuelle », est une opération chirurgicale qui permet de modifier les organes sexuels d’une personne, afin d’appartenir au sexe opposé. Environ 400 personnes sont opérées en France chaque année, surtout des individus qui passent du sexe masculin au sexe féminin. Découvrons-en davantage à ce sujet.

Opération de changement de sexe : comment procède-t-on ?

L’opération de changement de sexe permet d’obtenir, de façon définitive, des organes génitaux externes du sexe opposé. Les modalités de la chirurgie sont bien sûr différentes selon le sexe initial. Les résultats étant définitifs, une évaluation psychologique est pour le moment nécessaire avant l’opération.

En France, ce type d’opération est pratiquée par certaines équipes spécialisées de cliniques privées ou de quatre CHU (Centre Hospitalier Universitaire) à Paris, Lyon, Bordeaux et Marseille.

Il est possible de demander une ALD (Affection Longue Durée) à la Sécurité sociale, pour pouvoir bénéficier du remboursement des actes. Il faut pour cela suivre un parcours particulier, uniquement à l’hôpital public.

Lire l'article Ooreka

Caractéristiques d'une opération pour changer de sexe

L’opération de changement de sexe est souvent un parcours du combattant qui dure généralement entre un an et demi et 2 ans. Dans un premier temps, il faut prendre contact avec son médecin généraliste, un psychiatre, ou un endocrinologue qui mettra la personne en contact avec une équipe spécialisée qui se compose :

  • d’un endocrinologue pour le traitement hormonal ;
  • d’un psychiatre et d’un psychologue pour l’évaluation psychologique, la recherche d’un trouble mental, et l’évaluation des motivations ;
  • d’un chirurgien esthétique, pour l’opération en elle-même.

Dans le cas d’un individu né femme souhaitant désormais être considéré comme un homme à part entière, l’opération consiste à recréer un pénis autour du clitoris. La fonction urinaire est préservée, en revanche, il est nécessaire d’utiliser un implant pénien avec un système de pompe pour l’érection.

L’opération d’un individu né homme souhaitant être désormais considéré comme femme consiste en une vaginoplastie, c’est-à-dire une ablation des deux testicules, de la verge, et la création d’un vagin, d’un clitoris et des lèvres génitales. Cette opération est parfois complétée par la pose de prothèses mammaires, et la correction de la pomme d’Adam.

Lire l'article Ooreka

Quelles sont les alternatives d'une opération de changement de sexe ?

Il existe des risques à l’opération de changement de sexe, ce sont les mêmes que pour toute opération chirurgicale. Il peut s’agir d’un risque d’hémorragie, ou bien d’infection. Les taux de réussite sont en général satisfaisants, mais il est souvent nécessaire de poursuivre l’hormonothérapie toute la vie.

Les degrés de transsexualisme sont très variables selon les personnes. Cela peut aller du changement de vêtements, de maquillage ou de coiffure, à un traitement hormonal et à la chirurgie.

Même si l’opération de changement de sexe est l’étape ultime d’une transition définitive, il est possible de faire un traitement hormonal à base d’œstrogènes et d’anti-androgènes pour les personnes MtF (en anglais Male to Female, du sexe masculin au sexe féminin), et à base de testostérone pour les personnes FtM (en anglais Female to Male, du sexe féminin au sexe masculin).

Ce type de traitement permet de faire apparaître les attributs masculins et féminins en quelques mois. En complément de cette hormonothérapie, il est possible de faire des opérations de chirurgie esthétique comme par exemple :

  • réduire la pomme d’Adam ;
  • affiner le visage ;
  • faire une implantation mammaire ou une mastectomie pour enlever les seins ;
  • rééduquer les cordes vocales.