Sommaire

Être introverti est un trait de personnalité qui se caractérise par un intérêt tourné vers son monde intérieur, le calme, et la fuite des stimulations externes. Même si l’introversion s’oppose à l’extraversion, personne n’est jamais complètement l’un ou l’autre. Les introvertis ont d’autres qualités tout aussi importantes dans les relations sociales. Petit tour d'horizon.

Être introverti : manifestations

Être introverti, c’est être tourné vers son monde intérieur. Même si ce comportement peut parfois être confondu avec la timidité, c’est-à-dire la crainte du jugement des autres, les introvertis ont eux une manière différente de réagir à leur environnement. Les relations sociales peuvent être épuisantes pour l’introverti qui préfère la solitude, ou les relations familières.

L’introversion n’a aucun rapport avec le manque de confiance en soi. Au contraire, il s’agit d’un tempérament et d’un fonctionnement social tourné vers soi et la réflexion. L’introverti a besoin de calme et de solitude pour se ressourcer. Il tire son énergie de son monde personnel. Les relations avec les autres l’épuisent, c’est pourquoi il préfère les conversations en petit comité, avec des personnes connues, sur des sujets plutôt élaborés, intéressants et moins superficiels que l’extraverti.

Quelles sont les caractéristiques de l'introversion ?

Les caractéristiques de l’introversion sont :

  • l’intérêt pour la connaissance de soi ;
  • l’observation ;
  • l’écoute ;
  • l’attention portée au détail ;
  • la conscience de soi ;
  • la préférence pour des relations sociales avec des personnes connues ;
  • l’appréhension à rencontrer des inconnus ;
  • la concentration ;
  • la préférence pour la solitude ;
  • la fuite du conflit.

Bien sûr, ces caractéristiques sont variables d'une personne à une autre, mais aussi d'un moment à un autre. Les pensées d’une personne introvertie sont plutôt tournées vers elle-même, ses perceptions et ses réactions. Les introvertis sont par nature plutôt réservés, discrets, et interagissent un peu moins avec les autres que les extravertis.

Conséquences de l'introversion sur la vie sociale

Les introvertis ont souvent du mal à comprendre les extravertis. Pourtant, ils peuvent tout à fait s’insérer dans la vie sociale, d’une façon différente. Le fait d’être tourné vers leur monde intérieur leur procure des qualités d’écoute que n’ont pas toujours les extravertis.

Dans certains cas, l’introversion peut être mal interprétée par l’entourage, qui pense que la personne s’ennuie, est distante et froide, n’exprime pas ses émotions, ou manque de réaction. Pourtant, les introvertis, contrairement aux extravertis, sont beaucoup plus dans la réflexion que dans l’action. Cette attention tournée vers soi, n’est pas non plus de l’égoïsme. L’introverti, même s’il s’intéresse moins aux autres, a des capacités d’écoute qui lui permettent d'être empathique et généreux.

Pour bien vivre avec son introversion, il est important de respecter ce fonctionnement, et de ne pas s’épuiser à travers les relations avec les autres, ou en s’imposant des comportements d’extravertis. Il est important de :

  • Prendre le temps de penser et de se recentrer sur soi.
  • Respecter les besoins de solitude, de silence et de calme.
  • Favoriser la réflexion avant l'action.
  • Garder son jardin privé.
  • Ne pas se forcer à socialiser et interagir avec les autres.
  • Ne pas non plus s’isoler, mais privilégier les relations à deux avec des personnes connues ou familières.
  • Ne pas se sentir coupable de ce fonctionnement.