Sommaire

La rancœur est une émotion plutôt négative, qui exprime le ressentiment et la haine envers une personne ayant fait subir un préjudice. Cette colère et l’envie de vengeance, peuvent consumer la personne pendant de nombreuses années. Faire un travail psychologique sur sa rancœur est nécessaire et engendre une libération et un soulagement. Petit tour d'horizon.

Quelle est l’origine de la rancœur ?

La rancœur est un état affectif qui dure plus ou moins longtemps, en lien avec un sentiment d’amertume, un ressentiment et une haine envers autrui. La personne s’estime victime d’une injustice ou d’une désillusion qui lui laisse un « goût amer » ou une amertume, une blessure, et un sentiment d’offense.

La rancœur, ou la rancune, se rapproche de la vengeance, avec une volonté de punir celui ou celle qui a provoqué l’injustice, la déception ou l’humiliation. Cette colère peut durer de nombreuses années et engendrer des conséquences notables sur le bien-être, l’état psychologique, et les relations avec les autres.

Rancœur : quelles sont les caractéristiques ?

La rancœur se caractérise par un sentiment de colère, un désir de vengeance, une indignation, un ressentiment, une révolte, une tristesse, une intolérance et un refus.

En général, la rancœur est un sentiment négatif qui isole celui qui la ressent. C’est pourquoi elle est toxique et consume petit à petit, car elle empêche de pardonner, et d’exprimer clairement son mécontentement, et sa colère.

Conséquences de la rancœur sur la santé

La rancœur est une émotion négative qui consiste à refuser le préjudice subi. Ce sentiment d’injustice alimente à la fois un ressentiment, mais aussi une tristesse et une colère qui peuvent se réveiller à tout moment. Dans tous les cas, la rancœur mène vers une impasse émotionnelle et peut avoir des conséquences sur la santé :

Cette émotion négative n’engendre que des conséquences défavorables sur la santé.

Que faire en cas de rancœur ?

La rancœur est un sentiment négatif personnel, qui permet d’éviter d’affronter la personne auteure de l’injustice, ou de l’humiliation. Cette réaction de défense est paradoxale, car elle consume émotionnellement celui qui s’estime victime, sans que l’auteur ne comprenne pourquoi, ni qu’il puisse se remettre en question ou présenter ses excuses.

La rancœur est une émotion toxique. Elle maintient le lien avec cette expérience vécue comme douloureuse, et surtout, elle empêche de pardonner, et de passer à autre chose. Pour se débarrasser de la rancune, il faut :

  • reconnaître sa colère, sa tristesse et son désir de vengeance ;
  • accepter cette émotion négative ;
  • pardonner l’auteur de l’événement douloureux ;
  • vivre avec sa colère.

Ce travail psychologique personnel peut s’effectuer seul, ou bien avec l’aide d’un professionnel, psychologue ou psychiatre, afin de prendre du recul sur sa rancœur, et surtout d’entamer un processus de pardon.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre les émotions

Sommaire