Sommaire

La dissonance cognitive, ou la « distorsion cognitive », représente le malaise ressenti lors de la contradiction entre une pensée et une action. Il s’agit d’une théorie issue de la psychologie sociale qui met en évidence l’inconfort lorsque les informations reçues son contradictoires. Elle est souvent utilisée dans le marketing pour promouvoir des publicités en accord avec le public ciblé. Voici tout ce qu'il faut savoir sur la dissonance cognitive.

Qu'est-ce que la dissonance cognitive ?

La dissonance cognitive est une théorie de psychologie sociale rédigée par Léon Festiger dans les années 50, selon laquelle chaque personne qui se retrouve confrontée simultanément à des informations incompatibles entre elles ressent un état de tension très désagréable.

Il peut s’agir d’opinions, de pensées, de comportements ou même de croyances antagonistes.

Contrairement à la consonance positive, c’est-à-dire l’harmonie des pensées et des actes, la dissonance cognitive conduit la personne à ressentir un malaise psychique et à mettre en place des stratégies inconscientes pour réduire ce mal-être.

La croyance de la fin du monde le 1er janvier 2000 par exemple est un exemple de dissonance cognitive, puisque rien ne s’est passé. Les pensées et les actes étaient donc incompatibles et ont mené à un état de tension désagréable chez les personnes concernées.

Quelles sont les caractéristiques de la dissonance cognitive ?

La dissonance cognitive se caractérise par un malaise psychologique lorsque les pensées et les actes sont contradictoires et que l’un implique la négation de l’autre ; un inconfort psychologique lorsque le comportement, les convictions ou les croyances sont remises en question.

Dans certains cas, la dissonance cognitive apparaît dans un contexte de contrainte. Il peut s’agir d’une obligation professionnelle en désaccord avec ses propres convictions, ou bien une prise de position à l’opposé de ses croyances.

Bienfaits de la dissonance cognitive

La dissonance cognitive fait partie du fonctionnement normal de chacun. Cependant, l’être humain va chercher à réduire cette dissonance, en favorisant la consonance entre ses pensées et ses actes. Ce sont donc les stratégies de réduction de la dissonance cognitive qui apportent des bienfaits au quotidien :

Il est tout à fait naturel et sain de vouloir réduire ou éliminer toute dissonance cognitive. Pour cela, il est nécessaire d’opérer des changements de comportement, de pensée ou de croyance en faveur d’une consonance.

Dissonance cognitive : applications au quotidien

La dissonance cognitive a une application psychologique au quotidien. Il peut s’agir par exemple de petits mensonges, de choix difficiles, ou encore de l’effondrement de certaines croyances par des démentis. Tous les domaines de la vie quotidienne peuvent être concernés par la dissonance cognitive. Cette réaction de mal-être, et surtout l’adaptation qui en découle, démontre comment l’être humain réagit lorsque deux pensées ou actes sont incompatibles l’un avec l’autre.

Elle s’applique aussi à la publicité et au marketing. Il s’agit dans ce cas d’une situation d’inconfort psychologique ressentie à l’égard d’un achat ou d’une campagne promotionnelle. Lorsque le message publicitaire va à l’encontre des convictions et des comportements d’une personne, cette dernière n’y adhère pas, ne la mémorise pas, et l’évite.

Dans le cadre de certaines campagnes de prévention et d’action dans le domaine de la santé publique ou de l’intérêt général, la prise en compte de la dissonance cognitive est très importante pour obtenir des résultats satisfaisants. C’est le cas par exemple des campagnes de prévention de la sécurité routière, du tabagisme ou de l’alcool.