Sommaire

La tristesse est une émotion souvent perçue comme négative, alors qu’elle est nécessaire pour passer à autre chose. Elle apparaît souvent de façon irrépressible et peut concerner tout le monde, à n’importe quel moment de la vie. Certains troubles mentaux comme la dépression sont particulièrement associés à la tristesse. Quelles sont les caractéristiques et les conséquences de la tristesse ? On vous dit tout dans notre article.

La tristesse, qu'est-ce que c'est ?

La tristesse est une émotion simple qui traduit un manque ou la perte d’une personne, d’un animal ou d’un objet ayant une valeur affective. Elle apparaît de façon incontrôlée et s’exprime plus ou moins vivement en fonction de la perte ou du manque ressenti.

Ce sentiment plus ou moins douloureux fait suite à différentes situations : perte, manque, frustration, séparation, changement et deuil.

La tristesse est très utile car elle nous renseigne sur nos besoins affectifs, sur notre attachement à ce qui a été perdu. Elle permet de tourner la page, de passer à autre chose.

Exprimer sa tristesse en réaction à une perte ou à un manque est une attitude saine, qui témoigne d’un état de bien-être psychologique ; c’est lorsque la tristesse s’installe pendant plusieurs semaines voire pendant des mois qu’elle peut devenir problématique.

Caractéristiques de la tristesse

La tristesse se caractérise par une douleur émotionnelle, des pleurs, du chagrin, un sentiment de perte et de manque, un repli sur soi, un état de désespoir.

Comme pour toutes les émotions, l’intensité de la tristesse varie en fonction du contexte et de la présence ou non d’un événement déclencheur ; la sensibilité à la tristesse révèle la valeur affective d'une personne, d'un animal ou d’un objet.

Conséquences de la tristesse

La tristesse est une émotion souvent cachée, par honte, à son entourage. Pourtant, assumer sa tristesse permet de montrer son attachement et la valeur accordée à ce qui a été perdu. Souvent perçue comme négative, la tristesse permet pourtant de déclencher la compassion et l’empathie des autres, et de soi-même, une bienveillance très importante pour surmonter sa tristesse.

Pour certaines personnes, la tristesse est une vulnérabilité qu’elles préfèrent étouffer et ne pas afficher. Pourtant, une tristesse non acceptée peut mener à une peur chronique de se retrouver dans une situation similaire et donc à un évitement. Ce mécanisme de défense psychologique engendre parfois une dépression, des difficultés à s’engager à nouveau ou à faire confiance aux autres.

Troubles associés à la tristesse

La tristesse est une émotion nécessaire qui permet de faire face à son chagrin, d’accepter la perte ou le manque, et de prendre du recul. Elle permet de combler son manque affectif par la bienveillance des autres, et surtout de remettre de l’ordre dans ses pensées, afin d’accepter et de passer à autre chose.

Ne pas accueillir sa tristesse avec bienveillance peut mener à différents troubles psychologiques plus ou moins conséquents :

  • dépression, mélancolie, anhédonie ;
  • frustration, repli sur soi, morosité, abattement et découragement ;
  • sentiment de colère, agressivité, irritabilité ;
  • phobie, conduite d’évitement, troubles anxieux.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre les émotions

Sommaire