Rire de soi : les fonctions de l'humour

Sommaire

L’autodérision, ou la capacité à se tourner soi-même en dérision, permet de rire de soi. Même si elle caractérise l’humour du clown au cirque, elle peut aussi être très utile au quotidien pour prendre de la distance sur soi-même, et favoriser les relations sociales. L'autodérision nécessite une bonne connaissance de soi, une bienveillance et et une authenticité. En psychothérapie, elle permet d'augmenter sa flexibilité émotionnelle et de guérir certains troubles psychologiques. Découvrons-en davantage autour de ce sujet.

Rire de soi : qu'est-ce que l'autodérision ?

L’autodérision est le fait de se tourner soi-même en dérision, c’est-à-dire d’être capable de rire et d’avoir de l’humour sur soi. Elle concerne à la fois des blagues, ou des déclarations ironiques, toujours à propos de soi-même. Il ne s’agit pas de s’humilier, mais bien de rire de soi avec les autres.

Pour être efficace, l’autodérision nécessite de bien se connaître. L’humour utilisé doit être authentique et bienveillant pour ne pas se faire du mal. Les traits de la personnalité, le comportement, où les activités favorites peuvent être mise en scène pour faire rire les autres à propos de soi.

L'autodérision a toute sa place en psychothérapie. Que ce soit pour des difficultés psychologiques passagères ou un mal être profond, rire de soi apporte de la légèreté et de la distance. Avec l'encadrement d'un psychothérapeute formé, l'humour et l'autodérision détendent, mettent à distance les émotions les plus difficiles et permettent de trouver plus facilement une solution au problème rencontré.

L’autodérision, ou la capacité à rire de soi, se caractérise par :

  • une prise de distance avec soi-même ;
  • une bonne estime de soi, sans arrogance ;
  • une capacité à faire des blagues, avoir de l'humour, ou de l'ironie envers soi-même ;
  • une authenticité et une bienveillance.

Pour être efficace, l’autodérision doit être honnête mais pas humiliante. Dans certains cas, rire de soi n’est qu’une protection envers les autres. Dans ce cas, l’autodérision n’apporte pas particulièrement de bienfait, mais sert seulement de « bouclier » ou de défense.

De par l’empathie qu’elle suscite chez les autres, l’autodérision permet de rire ensemble. Il s’agit d’un formidable outil de socialisation qui permet parfois de « briser la glace » ou d’apaiser les tensions.

Quels sont les bienfaits ressentis quand on rit de soi ?

L'autodérision peut s'appliquer à toutes les situations du quotidien, que ce soit au travail, en famille ou entre amis. Pour que l’autodérision fonctionne, il est important de bien se connaître soi-même. Il est possible de rire de son envie de tout contrôler, de sa personnalité, de ses peurs, de son comportement, de son physique, de ses passe-temps ou de ses hobbies. Il suffit seulement de prendre assez de recul sur soi, pour repérer ce qui peut être mis en scène, ou faire l’objet d’une blague. Pour améliorer son autodérision, il est possible de faire une psychothérapie pour mieux se connaître. Certains peuvent aussi faire une formation à l’école de clown par exemple.

L’autodérision est très utile dans la vie quotidienne, et apporte beaucoup de bienfaits :

  • diminution de la tension interne ;
  • meilleure socialisation ;
  • réduction de la compétitivité ;
  • amélioration de la confiance et de l’estime de soi ;
  • bien-être.

Faire le clown, et utiliser l’autodérision comme humour, permet de toucher à la vulnérabilité des autres, afin de susciter une tendresse et une bienveillance. Il s’agit donc d’un outil très utile pour attirer l’attention et le soutien des autres.

Rire de soi : est-ce un outil thérapeutique ?

L'autodérision est un formidable outil thérapeutique qui permet de soulager de nombreux troubles psychologiques, qu'ils soient passagers ou durables :

  • l'anxiété, les angoisses, les attaques de panique ;
  • les troubles de l'humeur comme la dépression ;
  • le sentiment de mal être ;
  • le manque de confiance en soi ;
  • le psychotraumatisme ;
  • les addictions ;
  • la solitude, le repli sur soi.

Toutes les névroses peuvent être accessibles à l'autodérision psychothérapeutique ou à la thérapie par le rire. Par l'humour, elle permet de réduire l'impact émotionnel de la situation ou des difficultés rencontrées afin de les alléger et de les rendre moins douloureuses. Elle favorise aussi les relations avec les autres en suscitant leur compassion et leur empathie. Utiliser l'humour et l'autodérision apporte une relaxation physique et psychologique qui participe au bien-être et à l'équilibre mentale. 

Aussi dans la rubrique :

Courants de pensée

Sommaire