Sommaire

La pyromanie est un trouble mental qui se caractérise par un besoin impulsif de mettre le feu. Contrairement à l’incendie criminel, le pyromane ne recherche aucune vengeance ni revendication. Allumer un incendie le soulage et lui procure un plaisir intense.

Qu'est-ce que la pyromanie ?

La pyromanie est un trouble mental plutôt rare. Le pyromane prend du plaisir et ressent un grand soulagement lorsqu’il déclenche un feu. Il s’agit d’un besoin impulsif qu’il n’arrive pas à maîtriser. Dans la plupart des cas, le feu exerce une sorte de fascination extrême et un exutoire de ses tensions qui provoque ensuite un soulagement et une gratification.

Ce trouble psychologique nécessite dans tous les cas une prise en charge psychologique et psychiatrique spécialisée. Les causes de ce trouble sont encore peu connues, mais il pourrait s’agir d’une façon de communiquer, et d’exprimer sa frustration. Il n’est pas rare que les pyromanes aient souffert d’une maltraitance dans leur enfance, aient des antécédents de cruauté envers les animaux ou de troubles du comportement.

Quelles sont les caractéristiques de la pyromanie ?

La pyromanie, ou le besoin compulsif de mettre le feu, se caractérise par :

  • une tension ou une excitation avant de mettre le feu ;
  • un besoin irrépressible de provoquer des incendies ;
  • un soulagement et un plaisir intense après avoir allumé ou regardé un feu ;
  • une fascination pour le feu et les incendies ;
  • une absence de remords.

La maladie démarre en général dans l’enfance ou l’adolescence. Elle concerne majoritairement les hommes, de toutes les classes sociales. Dans le cas de pyromanes pervers, il peut s’agir de pompiers. En général, même si la pulsion ne se contrôle pas, le pyromane a tendance à organiser et préméditer ces incendies, qui peuvent avoir de lourdes conséquences.

Lire l'article Ooreka

Quelles sont les conséquences de la pyromanie sur l’entourage ?

Les conséquences de la pyromanie sur l’entourage peuvent être dramatiques. Dans certains cas, il existe bien sûr un risque de troubles du comportement, d’agressivité et de mise en danger. C’est pourquoi un pyromane doit être pris en charge par une équipe médicale le plus tôt possible dans sa maladie.

Quels sont les troubles associés à la pyromanie ?

La pyromanie est un trouble mental à lui seul. Cependant, dans certains cas, il peut être associé à d’autres troubles :

Dans tous les cas, le pyromane, contrairement à l’incendiaire criminel, ne cherche aucune vengeance ni revendication, financière ou politique, qui pourrait expliquer son acte. Lui-même a du mal à donner un sens. Il ne s’agit pas d’un accident, mais bien d’une pulsion extrêmement forte qui l’envahit avant le passage à l’acte, et qui lui apporte ensuite un soulagement.

Le traitement de la pyromanie est difficile, et doit toujours être mené par un psychiatre. Il combine en général un traitement médicamenteux avec des thérapies comportementales et cognitives. En fonction des troubles associés, et de la durée de la maladie, la prise en charge sera plus ou moins longue.

Lire l'article Ooreka