Sommaire

L’écoute active est une forme optimale d’écoute bienveillante. Initialement développée par le psychologue Carl Rogers, elle permet d’obtenir une interaction idéale, sans jugement et sans préjugé. Elle est très utile dans la relation entre le psychothérapeute et le patient qui se sent libre de s’exprimer librement. Faisons le point ensemble.

Comment se définit l'écoute active ?

L’écoute active est une écoute bienveillante qui favorise la communication entre deux personnes. Celui qui écoute s’adapte complètement à son interlocuteur sans jugement et sans préjugé. Cette juste mise à distance permet de se sentir libre de s’exprimer et d’agir en limitant les freins de la communication.

Pour Carl Rogers, l’écoute active permet de reconnaître son interlocuteur, ainsi que ses émotions et ses pensées. Pour pratiquer correctement cette écoute bienveillante, il faut :

  • écouter sans interrompre ;
  • se concentrer uniquement sur son interlocuteur ;
  • reformuler et demander confirmation de ce que l’on a entendu ;
  • ne pas juger ;
  • accepter les émotions, les sentiments, les actes et les pensées.

Faire preuve d’empathie, vouloir comprendre l’autre et conserver une ouverture d’esprit sont les qualités essentielles pour une bonne écoute active. Prendre trop de recul, être insensible à son interlocuteur, ou faire répéter de façon mécanique ne permet pas de favoriser un échange et une compréhension adéquate.

À quoi sert l'écoute active ?

L’écoute active, grâce à sa bienveillance et son absence de jugement, permet à l’interlocuteur ou au patient d’être écouté et entendu. De cette façon, il pourra libérer plus facilement ses émotions, ses réactions et ses pensées. L’écoute active sert à :

  • augmenter la confiance en soi de son interlocuteur ;
  • gérer les conflits ;
  • anticiper les crises, les besoins, les craintes et les envies ;
  • améliorer les relations sociales ;
  • mieux gérer un groupe de personnes ;
  • prendre du recul ;
  • trouver plus facilement des solutions.

Afin d’être efficace, il est important d’avoir une bonne implication, une empathie, et une capacité de distanciation avec l’autre. Toutefois, il ne s’agit pas de se détacher complètement mais de trouver la bonne distance.

Écoute active : bienfaits et applications

L’écoute active peut s’appliquer dans de nombreux domaines, y compris dans la vie quotidienne. La plupart du temps, elle est utilisée par les psychologues, mais aussi les professionnels de santé. Tout le monde peut pratiquer l’écoute active dans sa vie professionnelle, personnelle ou familiale. S’entraîner au quotidien permet d’augmenter ses capacités et de les élargir à d’autres domaines.

Grâce à l’écoute active, la personne devient plus humaine car plus à l’écoute des autres et de leurs besoins. Elle permet d’améliorer les relations en général et la confiance en soi.

Conséquences de l’écoute active sur le patient

L’écoute active est essentielle dans une psychothérapie. Elle permet aux patients de se sentir entendu, accompagné et soutenu. Au-delà d’une simple reformulation, elle apporte une libération émotionnelle essentielle dans le travail psychothérapique.

Poser des questions, et reformuler sans cesse les propos du patient permet de le pousser plus profondément dans son processus de réflexion. Le thérapeute doit pouvoir faire preuve d’une empathie suffisante pour ressentir les sentiments de l’autre, sans jamais vraiment se mettre à sa place.

Ainsi libéré dans sa parole, le patient peut avancer plus facilement dans sa réflexion personnelle, ainsi que dans la résolution de ses difficultés psychologiques au quotidien.

Ces pros peuvent vous aider