Les archétypes en psychologie analytique

Sommaire

Les archétypes, en psychologie analytique, sont une tendance à utiliser un « a priori » correspondant à un thème universel commun à tous. Ils permettent d’élaborer la culture ainsi que les représentations et les comportements correspondant à un inconscient collectif intemporel. Le point.

Archétypes en psychologie analytique : différents types

Les archétypes sont une forme de représentation conceptualisée par Carl Jung qui renferme un thème universel commun à une culture sous forme de symboles. Il s’agit d’un processus psychologique essentiel qui exprime les modèles de comportement et de représentation en lien avec l’expérience humaine.

Selon Jung, il existe 12 archétypes communs auxquels n’importe quel être humain du monde entier peut s’identifier et qui symbolisent les motivations humaines fondamentales. Chaque type a son propre ensemble de valeurs, de significations et de traits de personnalités :

  • L’innocent qui a besoin d’être heureux, et qui craint de se faire punir pour avoir fait quelque chose de mal. Il est utopique, traditionaliste, naïf, romantique, mystique et rêveur.
  • L’orphelin ou la personne ordinaire qui croit en l’égalité et le travail. Il est réaliste, empathique, et manque de prétention.
  • Le héros, qui a besoin de prouver sa valeur par des actes courageux. Il est souvent arrogant, sauveteur, vainqueur, courageux et compétent.
  • Le soignant qui a besoin de protéger et de prendre soin des autres. Il se caractérise par une grande compassion et une générosité.
  • L’explorateur qui a besoin de voyage, d’expérience, d’autonomie, et qui craint par-dessus tout l’ennui.
  • Le rebelle qui aime la vengeance et la révolution. Il détruit, choque et ne respecte pas les lois.
  • L’amant, qui a besoin de se sentir attrayant physiquement et émotionnellement. Il aime se faire désirer et faire plaisir aux autres.
  • Le créateur qui aime développer son côté artistique et ses compétences. Il est souvent perfectionniste, créatif et imaginatif.
  • Le bouffon, qui aime jouer, faire des blagues et distraire les autres. Il se caractérise par une frivolité et une joie.
  • Le sage qui aime rechercher des informations et des connaissances. Il étudie les détails, l’auto-réflexion et les processus de pensée.
  • Le magicien qui aime comprendre les lois fondamentales de l’univers et réaliser les rêves.
  • Le dirigeant qui aime le contrôle et souhaite exercer sa puissance. Il est souvent autoritaire et incapable de déléguer.

L’archétype lui-même n’est pas directement accessible. C’est pourquoi il est représenté par des images ou des mythes qui se transmettent de génération en génération. Ils sont transmis dès la naissance, et agissent tout au long de la maturation psychologique.

Spécificités des archétypes en psychologie analytique

Les archétypes sont très utiles pour construire l’inconscient collectif, les mentalités, les mythes ou les rêves en lien avec une époque et une culture. Ils permettent à chacun d’évoluer et de s’individualiser dans une société grâce à l’imaginaire et à la représentation commune entre les êtres.

Comme il est impossible de reconnaître directement un archétype, ils apparaissent à travers la culture, la mythologie, la religion, ou encore les rêves et les histoires qui se transmettent dans une famille ou une société. L’homme ne peut percevoir que le symbole et la mythologie de l’archétype.

Propriétés des archétypes en psychologie analytique

Les archétypes en psychologie analytique ont de nombreuses propriétés utiles dans la fondation des cultures humaines, et dans la construction de l'individu :

  • ils unissent le symbole avec une émotion ;
  • ils potentialisent l’énergie psychique ;
  • ils orientent la libido ;
  • ils permettent la transmission entre les générations des expériences humaines ;
  • ils structurent les mentalités de la société.

D’après Jung, l’archétype est une image primordiale qui influence les valeurs et les expériences de chacun. Il s’agit d’un processus psychique qui ne peut se manifester de façon objective. Les archétypes sont une forme instinctive et primitive de la représentation mentale.

Archétypes en psychologie analytique : quelles conséquences ?

La plupart des êtres humains utilisent plusieurs archétypes dans la construction de leur personnalité. Cependant, un archétype tend toujours à dominer la personnalité en général. Savoir quel type d’archétype domine les autres permet de mieux comprendre son comportement, ses motivations, et ses pensées. Il permet de se sentir plus en harmonie avec soi-même et dans sa vie en général.

Les archétypes font partie de l’inconscient collectif de toute culture, peu importe l’époque. Ils sont donc essentiels dans les relations avec l’entourage et permettent de partager les mêmes symboles à travers le monde. Identifier les archétypes des autres aide à mieux comprendre leur fonctionnement et leurs attentes. 

Aussi dans la rubrique :

Courants de pensée

Sommaire