Sommaire

Les différentes pertes d'appétit : certaines sont transitoires, d'autres durables.

Les troubles du comportement alimentaire (TCA) peuvent se traduire par :

Perte d'appétit : 3 formes à distinguer

Le mot anorexie signifie étymologiquement « ne plus manger ».

Toutes les pertes d'appétit ne sont pas de l'anorexie.

On distingue trois types de situations :

  • la baisse modérée et transitoire d'appétit pour toute nourriture ou pour des aliments spécifiques, la viande par exemple,
  • la perte totale d'appétit, avec parfois refus total de s'alimenter, que l'on peut observer :
    • à différents âges, du nourrisson au grand vieillard
    • et dans diverses phases de maladies,
    • il s'agit parfois d'une anorexie-symptôme, qui disparaîtra avec la maladie associée,
  • le refus de manger malgré la faim bien présente, au moins au début :
    • c'est l'anorexie mentale,
    • elle débute souvent autour de la puberté et de l'adolescence, mais on la rencontre aussi chez le nourrisson.
Lire l'article Ooreka

 

Maladies : causes de la perte transitoire d'appétit

Il est banal, voire normal, de perdre transitoirement l'appétit au cours de diverses maladies :

PERTE D'APPÉTIT EN CAS DE MALADIE

Types de maladies Caractéristiques
Maladies infectieuses aiguës
  • Exemples : les maladies éruptives de l'enfant, la grippe, l'angine et les rhinopharyngites, la bronchite aiguë, la gastro-entérite, etc.
  • Elles coupent l'appétit pendant quelques jours.
Suites opératoires S'accompagnent quelques jours de perte d'appétit, notamment après intervention sur l'appareil digestif.
Maladies infectieuses chroniques
  • Exemples : la tuberculose, les complications du sida avéré, les parasitoses digestives, etc.
  • S'accompagnent d'une perte d'intensité variable, mais de durée plus prolongée de l'appétit.
Cancers et leucémies en phase évoluée
  • Ces maladies sont responsables de perte d'appétit ou d'anorexie plus profonde.
  • Cette perte est :
    • plus précoce dans le cas des cancers digestifs, de la gorge ou du cerveau,
    • souvent accentuée par la chimiothérapie.
Maladies métaboliques (génétiques ou non)
  • Exemples : le diabète, l'insuffisance rénale avec excès d'urée.
  • Réduisent l'appétit.
Lire l'article Ooreka

De fausses pertes d'appétit : efforts, médicaments, etc.

L'appétit peut être plus ou moins brièvement coupé par différentes causes :

  • de mauvaises habitudes alimentaires comme le grignotage constant entre les repas ou des régimes fantaisistes, beaucoup trop monotones,
  • l'abus de sodas et surtout de boisons caféinées,
  • certains médicaments, dans le cadre d'effets indésirables non recherchés, mais aussi dans les préparations amaigrissantes (que l'on peut encore se procurer notamment sur internet, malgré leur interdiction légale),
  • les suites d'efforts intenses et prolongés, tels un marathon ou un très long trekking.

La grande majorité des pertes transitoires d'appétit se corrigent avec le traitement de la maladie initiale ou associée.

Perte prolongée d'appétit : âge, dépression, dénutrition

La perte d'appétit peut se prolonger pendant longtemps, pour différentes causes.

La dénutrition : perte totale d'appétit

La dénutrition est paradoxalement une cause durable de perte totale d'appétit.

On observe ces dénutritions dans les cas :

  • d'alcoolisme chronique,
  • des toxicomanies sévères,
  • de grande misère et désocialisation, chez les SDF par exemple,
  • de famines, notamment chez l'enfant :
    • le kwashiorkor est dû au manque de protéines,
    • le marasme est dû à une dénutrition globale.

La dépression : tristesse et perte d'appétit

La perte d'appétit est l'un des symptômes habituels de la dépression, à côté de la tristesse de l'humeur et de la difficulté à agir.

Ce symptôme évolue avec la dépression, pouvant :

  • devenir sévère lors d'une crise de mélancolie,
  • ou disparaître avec la guérison ou sous l'effet de médicaments antidépresseurs.
Lire l'article Ooreka

Perdre l'appétit à cause du très grand âge

Avec le grand âge, les fonctions digestives ralentissent et l'appétit disparaît.

Il est parfois très difficile de faire manger une personne très âgée, même si les aliments préparés sont adaptés à sa mauvaise dentition.

La solitude aggrave cette anorexie, que la personne vive chez elle ou qu'elle mange seule dans sa chambre de maison de retraite ou d'hôpital.

Lire l'article Ooreka