Sommaire

Parmi les produits à fumer, on distingue :

Les propriétés de l'opium

L'opium est un stupéfiant (ou drogue) qui est à la fois :

  • un psychotrope, car il agit sur le système nerveux central ;
  • un narcotique, car il occasionne un état de somnolence.

L'opium fut tout d'abord destiné à un usage médical et chirurgical en raison de ses propriétés relaxantes, sédatives et antalgiques, car il se compose :

  • de latex ;
  • de pavot somnifère, d'où son rôle de narcotique ;
  • de morphine, qui calme la douleur.

Puis il a été détourné pour un usage domestique récréatif, passant ainsi de l'aspect légal à la sphère illicite.

Lire l'article Ooreka

La plaque tournante de l'opium : l'Asie

Les pays suivants produisent l'opium à des fins pharmaceutiques :

  • l'Iran ;
  • l'Inde ;
  • La Bulgarie ;
  • la France ;
  • la Grèce ;
  • la Turquie.

En revanche, pour l'aspect illicite et ce que l'on appelle le trafic de drogue, on s'aperçoit que la plaque tournante se situe essentiellement en Asie. Il s'agit plus particulièrement de ce qu'on appelle le « Triangle d'or » (Asie du Sud-Est et Asie Centrale).

Lire l'article Ooreka

Modes de consommation de l'opium

L'opium se consomme de plusieurs façons. En effet, certains le mangent, d'autres le fument :

  • avec une pipe : on introduit une boule d'opium préchauffée et quelquefois mélangée à du tabac dans la pipe ;
  • avec un joint : cigarette artisanale dans laquelle on mélange du tabac et de l'opium, l'effet produit en fumant peut durer 3 à 6 heures.

On parle de surconsommation dès qu'apparaît une accoutumance ou une dépendance à l'opium.

Opium : les signes de surconsommation

Les symptômes de la surconsommation sont :

  • des problèmes pour coordonner ses mouvements ;
  • une dépression respiratoire ;
  • des nausées et des vomissements ;
  • une fixité du regard ;
  • des problèmes de constipation ;
  • une fatigue importante ;
  • des troubles du sommeil empêchant la récupération, etc.
Lire l'article Ooreka

Fumer de l'opium : des risques majeurs pour la santé

Passés les premiers temps où l'organisme rejette plus ou moins la substance (nausées et vomissements), arrive le stade où l'accoutumance s'installe.

Le fumeur est chaque fois plus tenté d'augmenter les doses pour retrouver une certaine sensation de relaxation occasionnée par la composition de l'opium : la dépendance devient forte et le risque accru.

Parmi les risques les plus fréquents de l'opium :

  • femme enceinte : les risques sont importants tant pour la santé de la mère que du bébé, les complications importantes à l'accouchement ne sont pas rares ;
  • overdose : les fumeurs d'opium ne maîtrisant pas forcément la quantité d'opium inhalée et la quantité d'opium qui est mélangée au tabac, les risques d'overdose existent, entraînant le décès du fumeur ;
  • alcool : le mélange de l'alcool et de l'opium ont des conséquences irréversibles ;
  • maigreur : l'opium, entre autres caractéristiques, entraîne souvent une maigreur excessive surtout lorsqu'il y a abus de consommation.
Lire l'article Ooreka