Sevrage de l'héroïne et des opiacés

Sommaire

Tout comme pour le sevrage tabagique ou le sevrage du cannabis, le sevrage de l'héroïne, de l'opium ou de la cocaïne est une étape difficile lorsqu'on arrête de fumer de la drogue (ou d'en prendre sous toute autre forme). Il entraîne l'apparition de différents troubles appelés syndrome de sevrage.

Sevrage héroïne, opium, cocaïne : une nécessité absolue

La consommation d'héroïne et d'autres opiacés est très dangereuse pour la santé est très addictive. Cette dépendance va, de plus, entraîner des conséquences non négligeables chez le toxicomane, notamment :

  • des états de manque répétés avec des symptômes de plus en plus difficiles à supporter ;
  • des troubles du comportement ;
  • la nécessité de s'approvisionner qui peut entraîner des problèmes financiers et des risques eu égard à la justice ;
  • des problèmes relationnels (ex. : famille, travail...), etc.

S'arrêter ou aider un proche à le faire est donc le mieux à faire pour le toxicomane.

Lire l'article Ooreka

 

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Méthode pour se sevrer de l'héroïne et des opiacés

La volonté et la motivation d'arrêter de fumer de l'héroïne ou de l'opium ne suffisent pas à réussir son sevrage. Pour cela, il est indispensable d'être soutenu.

Plusieurs moyens existent :

  • L'aide médicale :
    • se faire suivre par un toxicologue ou addictologue qui pourra prescrire à son patient des médicaments pour atténuer les symptômes du sevrage, parmi lesquels la buprénorphine (Subutex) ou la méthadone (très addictive) ;
    • passer par un centre de désintoxication, par exemple l'APTE (Aide et prévention des toxico-dépendances par l'entraide) : une association de loi 1901 qui fait un travail remarquable pour aider les toxicomanes.
  • Le suivi psychologique : psychologue, groupes de parole, etc.
  • L'aide de l'entourage : famille, amis, collègues de bureau, etc.

Effets du sevrage de l'héroïne et autres opiacés

Les principaux effets que l'on a pu constater sur les patients en période de sevrage se manifestent environ 6 à 12 heures après la dernière consommation.

Ce sont sont notamment :

  • douleurs physiques (ex. : lombalgies) ;
  • nervosité et agitation ;
  • sudation excessive ;
  • vomissements ;
  • diarrhées ;
  • dysfonctionnement intestinal ;
  • hypertension ;
  • accélération du rythme cardiaque ;
  • dilatation des pupilles ;
  • troubles du sommeil, etc.

Ces symptômes varient d'un individu à l'autre.

Lire l'article Ooreka