L'aboulie

Écrit par les experts Ooreka
Jeune fille regard dans le vide

Certains troubles de la personnalité ne sont pas forcément faciles à déceler. Dans le cas de l'aboulie, il faut distinguer :

  • le manque d'entrain occasionnel d'une personne qui est fatiguée ou surmenée et qui n'arrive pas à faire face à ses obligations de façon momentanée,
  • de la pathologie qui s'étend dans le temps, entraîne un manque de volonté et une incapacité permanente à prendre des décisions et à se fixer des objectifs.

Il est alors indispensable de consulter un médecin généraliste tout d'abord, puis d'entamer une psychothérapie.

L'aboulie, qu'est-ce que c'est ?

L'aboulie se caractérise par un manque de volonté.

Le sujet est dans une incapacité à faire les choses et en a plus ou moins conscience mais ne peut rien y faire :

  • Il a tendance à la procrastination, n'arrive pas à se fixer des objectifs ou à prendre des décisions.
  • Il est également difficile pour lui d'avoir une vie sociale et professionnelle équilibrée, car il n'arrive pas à se fixer des horaires. La moindre action étant pour lui source de pénibilité, il mettra par exemple un temps fou à se préparer le matin et arrivera systématiquement en retard.
  • Il est souvent submergé de toutes sortes de pensées parasitaires et ne peut passer à l'action même lorsque cela est nécessaire.

Pierre Janet définit l'aboulie comme « une altération de tous les phénomènes qui dépendent de la volonté : les résolutions, les actes volontaires, les efforts d'attention ».

L'aboulie peut être symptomatique d'un état pathologique tel que la mélancolie, l'état dépressif ou une addiction comme la toxicomanie.

On trouve également des cas d'aboulie qui sont liés à un état de neurasthénie.

Comment réagir face à la déficience de volonté ?

Après consultation d'un médecin généraliste apte à diagnostiquer la maladie, il existe des traitements le plus souvent en rapport avec la cause qui a déclenché l'aboulie. Il faut alors consulter un psychothérapeute.

  • En psychiatrie, il est d'usage de prescrire des activités et d'assurer le suivi de celles-ci par le sujet et l'évolution vers le processus de guérison.
  • La psychothérapie peut aider également à exprimer un malaise intérieur que le patient n'a pas décelé.
  • Il faut également soigner la ou les causes qui ont entraîné ce manque de volonté, lorsque cela est facilement décelable.

La méthode Vittoz est particulièrement indiquée pour traiter l'aboulie. Pour une approche plus en profondeur, on pourra la compléter par une logothérapie.

En tout état de cause, une psychanalyse est à éviter, car son caractère fortement réflexif risque d'amplifier l'aboulie.


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
DB
danièle beurtin

sophrologue, sophrothérapeute

Nouvel expert

PA
patrice albert

coach en nutrition, sophrologue, eft, infirmier | sophro-nutrition

Expert

salim djelouat

pr. en analyses médicales et bioclinicien

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique psychothérapie

Tout le guide pratique