La logothérapie

Écrit par les experts Ooreka
Patient sur divan, cahier de notes en 1er plan

Moins connue que d'autres thérapies, comme la Gestalt thérapie, la thérapie brève ou la psychanalyse, la logothérapie est une thérapie qui met en avant le sens que peut donner le patient à sa vie, une sorte de responsabilité qui lui est confiée.

Élaborée par Viktor Frankl, cette thérapie se base sur le vécu de Viktor Frankl lui-même. Qui était Viktor Frankl ? Comment fonctionne sa thérapie sur le sens ? Explications.

Origines de la logothérapie

Logothérapie : naissance

La logothérapie est une thérapie mise au point par Viktor Frankl. Avant d'évoquer son œuvre, il est toutefois important de s'arrêter sur les grands tournants de sa propre vie :

  • Viktor Emil Frankl (1905-1997) est d'origine autrichienne ;
  • très vite, il s'intéresse à la psychologie et sera d'ailleurs le fondateur de la Troisième école viennoise de Psychologie ;
  • il fréquente et consulte régulièrement Freud ainsi qu'Alfred Adler, mais sa thérapie lui sera toute personnelle ;
  • il utilise le terme « existenzanalyse » ou « logothérapie » pour la première fois lorsqu'il prend la vice-présidence en 1926 de l'Association de psychologie médicale à Vienne ;
  • plus tard, il complétera ses connaissances par une formation en neurologie et il aura pour tâche de soigner des personnes suicidaires ;
  • puis, viennent les années sombres : la Seconde Guerre mondiale n'épargne ni lui, ni sa famille : il est déporté et passe plusieurs années en camps de concentration puis d'extermination. Il y survit, mais sa femme y décède ;
  • il déduit de sa propre expérience que tout le monde peut trouver un sens à sa vie.

Logothérapie ou thérapie par le sens

Le terme est formé à partir du Grec « logos » qui signifie : esprit, sens.

Le principe est une orientation de l'individu par rapport au sens qu'il donne à sa vie. On fait ressortir la responsabilité du patient et pour ce faire, on met en avant ses compétences afin de l'aider à donner un sens à sa vie.

L'idée est d'arriver à amener le patient vers ses propres aspirations et non lui imposer quelque chose qui vienne de l'extérieur. Le sens qu'il donne à sa propre vie doit donc correspondre à ses critères et à ses choix.

Logotherapie : déroulement d'une séance

Qui est concerné par la logothérapie ?

La logotherapie concerne :

  • ceux qui souhaitent faire le point sur leur vie avec un thérapeute ;
  • ceux qui ne vont pas bien : après une rupture, un deuil... ;
  • les personnes qui ont un important mal-être : les personnes dépressives, les personnes suicidaires...

Durée et coût d'une séance de logothérapie

Voici quelques infos pratiques sur les séances de logotherapie :

  • la séance dure environ 1 h ;
  • le nombre de séances dépasse rarement 10 à 20 séances, la logothérapie étant considérée comme une thérapie brève ;
  • le coût est d'environ 50 à 70 euros ;
  • le patient s'exprime sur sa vie et le thérapeute va l'aider à faire ressortir les points positifs : compétences et qualités de la personne.

Cela permet, dans un premier temps, de travailler sur l'estime de soi, qui fait souvent défaut chez certains patients.

La logothérapie est également utile pour surmonter les états dépressifs et l'atonie.

La logotherapie est souvent associée à :

  • l'art thérapie ;
  • la musicothérapie ;
  • la kinésithérapie.

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
SM
sofiane mane

gérant de société | klarisse

Expert

CL
catherine levern

soins psychologiques | c.levern 04 42 80 04 67

Expert

mélanie menou

voyance,massage intuitifs,reiki,eft,cosmétique

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Tout le guide pratique psychothérapie

Tout le guide pratique