Prix d'une consultation chez un psychologue

Écrit par les experts Ooreka
Pillules et pièces de monnaie

Le choix d'un thérapeute en psychologie se fait souvent d'après le trouble à traiter :

  • soit c'est votre médecin traitant qui vous recommande le spécialiste qu'il vous faut ;
  • soit vous décidez vous-même d'entamer une psychothérapie.

Après tout, il n'est pas nécessaire de vivre un mal-être pour consulter un psy :

  • beaucoup le font pour apprendre à mieux se connaître ou à mieux gérer leurs émotions ;
  • d'autres le font aussi dans le cadre d'une formation, afin de devenir psy à leur tour.

Quel que soit l'objectif poursuivi, une fois que l'on a une idée du spécialiste que l'on va voir, reste la question du tarif. Petit tableau récapitulatif sur les tarifs de chacun.

Professionnel Coût de la séance
Psychiatre Entre 30 et 100 €
Psychanalyste Entre 30 et 50 € pour une séance allant de 30 minutes à 1h et plus.
Psychologue Entre 40 et 70 € selon le cas.
Psychothérapeute Entre 50 et 70 €

Bon à savoir : les Centres Médico-Psychologiques (CMP) proposent des séances gratuites pour des étudiants ou des personnes à faible niveau de ressources.

À noter : le tarif de la Sécurité sociale fixé pour la consultation d'un psychiatre, neuropsychiatre ou neurologue de secteur 1 est de 39,70 €.


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
MD
marianne durieux

hypnose holistique et humaniste

Expert

yvon alexis g.

conseiller spécialisé en phytothérapie & huiles es | plantes médicinales et huiles essentielles

Expert

DR
dominique r.

médecin

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique psychothérapie

Tout le guide pratique