Psychocybernétique

Écrit par les experts Ooreka
Femme mure regarde dans un miroir

La méthode Coué est certainement fondatrice de techniques de développement mental ultérieures : hypnose, PNL, pensée positive...

Née des découvertes d'un pharmacien, elle continue de tenir une place importante dans les programmes de développement personnel. Si Émile Coué était un pharmacien français, il fit profiter de nombreux pays de ses expériences.

Presqu'à la même époque une méthode fit parler d'elle aux États-Unis, celle du Docteur Maxwell Maltz : la psychocybernétique. Cette méthode s'est attachée à la valorisation de l'image de soi, ce qui fut le cheval de bataille de cet homme qui avait d'abord été chirurgien esthétique avant de se pencher sur le développement personnel.

Qu'est-ce que la psychocybernétique ?

Psychocybernetique : origines

À l'origine le mot « psychocybernétique » fut tiré de « cybernétique » :

  • la cybernétique était déjà utilisée par Ampère en 1834 mais ce terme technique s'apparentait plus précisément aux techniques de pilotage d'un navire ;
  • ce terme s'apparente plus à un savoir-faire qui nécessite de prendre en compte l'aspect pratique du pilotage mais également tous les phénomènes annexes :
    • savoir anticiper : prévoir l'arrivée d'une tempête ;
    • savoir évaluer avec justesse : pour le pilotage ;
    • savoir prendre en compte l'imprévu : les avaries pouvant arriver au cours du pilotage...

Il en va de même pour le comportement humain dans la vie de chaque jour et c'est ainsi que naquit le terme psychocybernétique inventé par le Dr Maxwell Maltz.

Créateur de la psychocybernetique

L'américain Maxwell Maltz (1899-1975) fut d'abord un chirurgien esthétique réputé.

Il mit l'observation de ses patients à profit pour élaborer des ouvrages sur la psychocybernétique. C'est en 1960 que son fameux « Psycho-cybernetics », livre d'entraînement personnel, fit parler de lui.

Le Dr Maxwell Maltz travailla assidûment sur l'importance de l'image de soi, facteur clé du développement personnel.

Grands principes de la psychocybernétique

Image de soi

Certaines personnes ont une bonne image de soi, d'autres ont une image de soi négative :

  • ce sentiment d'échec et d'incapacité, le manque de foi en leurs compétences crée une image persistante négative qui va favoriser encore plus d'échecs ;
  • penser négativement conditionne un mauvais pilotage interne.

Notre imagination doit donc construire de nouvelles images mentales pour remplacer les images anciennes négatives :

  • il s'agit de mettre en place un mécanisme de succès qui va venir supplanter le mécanisme d'échec ;
  • on remarque ici des points communs avec la Programmation Neuro-Linguistique et les grands principes d'Émile Coué insistant sur l'importance de l'imagination pour avoir des résultats.

Ne pas avoir peur des échecs : le servomécanisme

Le Dr Maxwell Maltz insiste aussi sur le fait qu'il ne faut pas avoir peur des obstacles puisque tout le monde en rencontre :

  • vous avez rencontré un échec ? : la prochaine fois, vous aurez du succès ;
  • c'est le parallèle évoqué avec le servomécanisme qui régule notre fonctionnement interne jusqu'à atteindre son but ;
  • atteindre ses objectifs est possible dans la mesure où les obstacles sont pris comme des challenges et non comme des échecs.

À noter : L'image du servomécanisme est encore empruntée à la mécanique, tout comme la cybernétique. Techniquement, le servomécanisme est un dispositif régulateur d'un système.

Pensée positive et psychocybernetique

Il découle de ce qui précède qu'une pensée positive aboutit à des résultats positifs, même s'il y a quelques obstacles à surmonter.

L'un des principaux constats que fait Maltz est que « l'esprit ne fait pas de différence entre une expérience vécue réellement et ce qui est simplement très intensément imaginé ».

Il en ressort qu'en imaginant intensément un échec, nous avons de fortes probabilités d'échouer. À l'inverse, développer une bonne image de soi, croire aux succès, favorise la réussite.

Maxwell Maltz écrit : « actuellement, vous avez en vous le pouvoir des choses qui vous semblent impossibles. Ce pouvoir devient possible dès que vous changez vos croyances ».



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique psychothérapie

Tout le guide pratique