Relation parents-enfants

Écrit par les experts Ooreka
Père dispute sa fille

La maternité est un bonheur que l'on aime partager. Puis vient le temps où l'on s'occupe de l'éducation de son enfant.

Selon les âges de la vie de l'enfant et le sexe, les choses se passent différemment, ainsi que la relation parent-enfant.

La relation parents-enfants : en perpétuel changement

La relation parents-enfants sera assez différemment selon les circonstances :

  • L'âge de l'enfant : les parents ne voient pas leurs enfants de la même façon selon les âges.
  • L'évolution sur le mode « monoparental » :
    • l'absence de la mère : elle se sent bien souvent obligée de jouer le rôle du père et d'exprimer plus d'autorité ;
    • l'absence du père : il y a un fort sentiment pour le père de jouer le rôle de mère et d'exprimer moins d'autorité, surtout dans le cas d'un divorce et problème de garde de l'enfant.
  • Les conditions de vie et l'environnement : des parents qui vivent dans des conditions précaires et qui doivent cumuler des emplois pour s'en sortir seront moins patients avec leur enfant et moins tolérants. Le stress peut également envenimer la relation.

La relation des parents avec leur bébé

La mère a un instinct protecteur avec son bébé.

Il peut toutefois arriver, que juste après la naissance, certaines mères connaissent une période de baby blues et ne s'occupent pas assez de leur bébé, laissant cette tâche au père ou à leur propre mère.

La mère s'occupera davantage du bébé que le papa, mais cela tend à changer : de plus en plus de pères se chargent des biberons ou du change alors qu'il n'en était pas question autrefois.

Un père qui a un travail extérieur trop prenant et qui doit effectuer beaucoup d'heures laissera certainement cette tâche à la mère, sauf juste après la naissance si la maman traverse une période de baby blues et délaisse l'enfant : le père alors se substituera volontiers à elle.

Lorsque le bébé devient une petite fille ou un petit garçon

L'enfant est souvent materné. Toutefois, lorsqu'un enfant a des frères et sœurs autour de lui, il se sentira sans doute moins « étouffé et couvé » par sa mère que l'enfant unique.

Par ailleurs, la différence de sexe et le fameux complexe d'Œdipe décrit en psychanalyse entraînent généralement pendant l'enfance une attirance vers le parent de sexe opposé.

Ainsi, si la fillette va davantage vers son père, le petit garçon ira vers sa mère, où il sait recevoir chaleur et protection, tandis que le père fait figure d'autorité.

Puis, lorsqu'il grandit, l'enfant va davantage vers son père quand il s'agit de jouer : l'âge de la pré-adolescence rendant le contact avec sa mère un peu plus distant, la mère faisant office d'autorité et ne laissant pas passer certaines choses là où le père semble plus indulgent.

L'adolescence : la période où la relation parent-enfant est la plus difficile

Le rôle des parents consiste à savoir où se situer entre l'autorité excessive et le laisser-faire qui sont l'un comme l'autre néfastes à l'éducation.

En effet, l'adolescence est souvent un âge délicat :

  • D'une part, l'adolescent découvre son corps de futur adulte à la puberté et les bouleversements physiologiques entraînent parfois un mal-être et des Troubles psychologiques.
  • D'autre part, la crise d'adolescence pousse souvent l'adolescent à être en opposition avec l'autorité et donc à entacher la relation avec ses parents.

C'est une période délicate où l'adolescent peut éprouver le besoin de se rapprocher d'un des parents pour lui demander conseil, ce qui est souvent le cas si :

  • le dialogue parent-enfant est présent,
  • le parent sait écouter sans être trop fusionnel avec l'adolescent. Il est important de lui laisser son jardin secret.

Il faut savoir être à l'écoute surtout lorsque le passage à l'âge adulte est délicat : problème de confiance en soi, image de soi négative peuvent entraîner l'adolescent vers certains excès.

L'enfant qui devient adulte, puis parent à son tour...

Le parent a parfois du mal à réaliser que son enfant est devenu un adulte et peut continuer à le traiter comme un enfant, ce qui peut être source de discorde.

Lorsque l'enfant naît et que la mère devient grand-mère, il est aussi difficile pour elle de rester à sa place de grand-mère, c'est-à-dire de ne pas se substituer à sa fille dans le rôle maternel.

Pour se faire, il est important :

  • que sa fille sache qu'elle est disponible en cas de besoin, sans envahir systématiquement le domicile de sa fille et prendre l'éducation de son petit-fils ou de sa petite-fille sous sa responsabilité ;
  • qu'elle sache donner de bons conseils seulement si sa fille les sollicite mais qu'elle renonce à vouloir « régenter » le foyer de sa fille sous prétexte qu'elle s'y connaît mieux.

Vers une relation parent-enfant harmonieuse

Il serait vain d'énumérer des listes de choses à faire ou à ne pas faire et de se dire que l'on possède la clé d'une relation parents-enfants harmonieuse.

Comme nous l'avons évoqué, de nombreux facteurs entrent en considération et le parent ou l'enfant, ne sont pas seuls responsables de ce qui se joue dans le foyer. Il faut prendre en compte l'environnement :

  • social : les amis et connaissances,
  • professionnel : les collègues de travail ou les clients,
  • familial.

Toutefois, quelques conseils peuvent donner des pistes de réflexion :

  • laisser la porte ouverte au dialogue, savoir communiquer, être à l'écoute ; cela consiste à :
    • expliquer pourquoi l'on interdit à l'enfant de faire certaines choses et non à lui imposer une autorité qu'il ne comprend pas,
    • écouter ses opinions sans les juger ou les étiqueter mêmes si elles sont différentes des nôtres ;
  • ne pas empiéter sur le jardin secret de son enfant ;
  • valoriser ses résultats à l'école, et l'encourager suffisamment à progresser sans pression inutile ;
  • adolescent, il faut surveiller ses fréquentations tout en gardant une certaine distance, c'est-à-dire ne pas être trop envahissant mais établir quelques règles basées sur une confiance réciproque.

En cas de problèmes persistants, il est possible de réaliser une thérapie pour améliorer la relation parent-enfant. On privilégiera alors une thérapie familiale.


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
LM
laurence maron

coach de vie, couple, celibat valence 26 drome ard | gaillard maron eirl coach amour look drome ardeche

Expert

emma rahari

psychologue | ecoute active, approche humaniste

Expert

stéphane roux

aide au changement par l' hypnose ericksonienne

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Tout le guide pratique psychothérapie

Tout le guide pratique