Training autogène

Écrit par les experts Ooreka
Jeune femme s'étire

La sophrologie est une thérapie amenant le patient à un bien-être physique et mental par différentes méthodes de relaxation.

Parmi ces méthodes, on trouve :

Origines du training autogène

Schultz (1884-1970) travaille d'abord comme médecin à Francfort. Il fait une formation en dermatologie, puis en neurologie.

Il décide d'enseigner la neurologie et la psychiatrie en 1919. Neurologue à Berlin en 1924, il n'élaborera sa méthode de relaxation, connue sous le nom de training autogène que dans les années 1926-1932.

Il travaillera également sur l'auto-hypnose et influencera notamment Vogt.

Training autogène : définition et but de la méthode

Étymologie du training autogene

L'expression est issue du grec « autos » (par soi-même) et « gennân » (engendrer).

Le training autogène est un exercice pratique réalisé par le sujet lui-même, et nécessitant une longue période d'apprentissage avec un thérapeute. C'est une décontraction consciente du corps qui permet, comme l'explique Schultz lui-même, une « relaxation bienfaisante analogue au sommeil sans recours à une suggestion étrangère ».

Training autogène : objectif

Le training autogène de Schultz permet d'améliorer son propre fonctionnement :

  • tant physique que psychique ;
  • les deux aspects étant étroitement liés : la détente musculaire préparant la détente nerveuse.

Préparation d'une séance de training autogene

Le thérapeute doit s'assurer que la personne est d'accord pour s'abandonner passivement. Même si le sujet reste conscient de tout ce qui se passe puisqu'il n'est pas en état d'hypnose mais en état sophronique : à la limite entre veille et sommeil.

Le thérapeute doit avoir mené au préalable une anamnèse avec son patient :

  • c'est un petit questionnaire permettant d'évaluer l'hygiène de vie du patient ;
  • permet d'être informé de tout traitement médical en cours.

Il exclura les enfants, les personnes immatures ou encore trop suggestibles.

La salle de thérapie doit être calme, confortable et aérée.

Séance de training autogène

Training autogène : phases de début et de fin de séance

Toute méthode de sophrologie :

  • commence par une phase préliminaire : le patient, généralement allongé sur un matelas, doit écouter sa respiration et imaginer une situation agréable et paisible pour lui permettre de se détendre avant de pratiquer l'exercice à proprement parler ;
  • finit sur une phase de reprise : très importante pour faire revenir le patient à la vie concrète sans trop le brusquer dans sa sortie de séance.

Exercices de training autogene

Voici quelques exercices pratiqués en training autogène :

  • l'exercice de la chaleur : le thérapeute attire l'attention du patient sur les sensations de chaleur à l'intérieur du corps. Cet exercice porte sur la décontraction vasculaire ;
  • l'exercice de la pesanteur : le thérapeute attire l'attention du patient sur les sensations de lourdeur à l'intérieur du corps. Cet exercice porte sur la décontraction des muscles volontaires ;
  • l'exercice du cœur : le thérapeute insistant plus particulièrement sur la région du cœur, certaines précautions médicales sont impératives. Le patient ne doit pas avoir de pathologie cardiaque pour faire cet exercice ;
  • l'exercice de respiration : cet exercice se concentre sur la respiration pour amener un calme progressif, mais ce n'est pas une respiration volontaire. On laisse aller le souffle naturellement ;
  • l'exercice de la tête : lors de cet exercice, le thérapeute évoquera plutôt la fraîcheur – la chaleur pouvant produire de l'énervement ;
  • l'exercice des organes abdominaux : le thérapeute concentre les exercices sur les sensations de la région du plexus solaires et de tous les organes abdominaux.

Bon à savoir : ces six exercices forment le cycle inférieur du training autogène et doivent se faire étape par étape, à raison d'environ trois mois d'exercice deux fois par jour. Il faut insister sur l'importance de mener l'entretien préalable pour s'assurer que le patient ne souffre d'aucune pathologie.

Le Training Autogène : pour qui ?

Le training autogène amène une détente musculaire. Si cette détente est avant tout physique, elle entraîne par la suite une détente mentale, agissant sur l'émotionnel du patient.

On pourra utiliser cette méthode pour gérer son stress, vaincre la fatigue nerveuse, apprendre à gérer sa colère...

Les champs d'application sont nombreux et peuvent amener, lorsqu'on le pratique régulièrement à acquérir une plus grande maîtrise de soi et un lâcher-prise.

Pour en savoir plus, visitez notre site spécialisé Coaching et consultez les pages : gestion du stress, colère, lâcher-prise.


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
danièle agostini austerlitz

psychothérapie adulte, enfant, adolescent, couple

Expert

CG
céline garreau

bioénergéticienne, libération du péricarde | de la pierre à la lune

Expert

marie- hélène etoc

psychothérapie , sophrologie , gestion du stress . | psy morbihan-formatrice control feeling

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique psychothérapie

Tout le guide pratique