Sommaire

Le trouble borderline touche environ 1 à 2% de la population.

Femme tient sa tête contre mur

Le trouble de la personnalité limite, ou « borderline » (sur le bord de la ligne), est un trouble de la personnalité : il concerne donc la structure mentale de la personne, et se reconnaît à des comportements spécifiques, en l'occurrence instables et compulsifs.

Qu'est-ce qu'une personnalité limite ?

La personnalité limite est d'abord une personnalité qui ne gère pas bien ses émotions, ce qui donne un caractère fortement instable.

Ayant une forte sensibilité aux émotions, la personnalité limite est également marquée à la fois par une peur de l'abandon et par une difficulté à se lier aux autres. Il en résulte des sentiments de colère intense.

Le trouble borderline est souvent associé à l'image de l'adulte qui est resté un enfant. Ceci est dû à la mauvaise maîtrise des émotions.

Le trouble borderline est une souffrance pour celui qui en est affecté, d'autant plus importante que les émotions sont vivement ressenties et manifestées. La personne est très consciente de son mal, mais ne sait pas le corriger ; pire, elle peut craindre qu'une psychothérapie lui fasse perdre sa personnalité et ses émotions.

L'inadaptation des comportements du borderline et son instabilité caractéristique lui causent d'importants préjudices, notamment en termes de vie sociale. De plus, les personnes qui souffrent d'un trouble borderline ont une forte propension aux tentatives de suicide.

Le trouble borderline est une pathologie mentale grave, mais qui peut être résorbée par une thérapie adéquate.

Les symptômes du trouble borderline

Le diagnostic d'un trouble borderline se fait par l'observation régulière d'au moins 5 critères sur les 9 suivants, pendant un temps important :

  • Efforts intenses pour éviter les abandons réels ou imaginés
  • Relations interpersonnelles instables caractérisées par l'alternance entre les positions extrêmes d'idéalisation excessive et de dévalorisation
  • Perturbation de l'identité : instabilité marquée et persistante de l'image ou de la notion de soi
  • Impulsivité dans au moins deux domaines potentiellement dangereux pour la personne (achats, sexualité, toxicomanie, conduite automobile à risque, boulimie)
  • Comportements, gestes ou menaces suicidaires, automutilations
  • Instabilité affective due à une humeur fortement réactive (irritabilité, anxiété...)
  • Sentiment chronique de vide
  • Colères intenses, rage constante ou bagarres répétées
  • Dans des situations de stress, dissociation de la personnalité ou sentiment de persécution.

Le trouble borderline n'est associé à aucun facteur biologique ou social.

La personnalité limite apparaît généralement à la fin de l'enfance. Elle peut s'estomper avec l'âge, au-delà de la quarantaine.

Pour donner un diagnostic fiable, le test ne suffit pas. Il est nécessaire de consulter un spécialiste. De plus, le trouble borderline est souvent associé à d'autres Troubles psychologiques, qu'il ne faut pas négliger.

Lire l'article Ooreka

Que faire en cas de trouble de la personnalité limite ?

Le trouble borderline nécessite de consulter un psychiatre, car la prise de médicaments antidépresseurs s'impose, notamment pour traiter l'angoisse.

Il faut nécessairement ajouter une psychothérapie pour traiter le problème au fond et accompagner la personne. Plusieurs thérapies sont possibles :

La psychothérapie devra apprendre au patient comment comprendre et gérer ses émotions. Ceci ne peut se faire que dans le temps, et avec l'aide des médicaments pour passer les phases d'angoisse intense.