Quel spécialiste soigne la Glossodynie ?

Question détaillée

Question posée le 03/10/2014 par irwina

En invalidité et avec travumatismes récurrents et névroses depuis la petite enfance, mal soitnée par mon psychiatre, je souhaite rencontrer un psychiatre qui saura traiter mon cas. Comment faire ? A qui dois-je m'adresser , Je n'ai plus qu'un enevie : en finir :

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 02/02/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour Irwina,

Pour votre maladie on parle souvent de langue brûlante; elle se traduit par des douleurs de langue chroniques et lancinantes ou des lèvres. Vous pouvez ressentir une perturbation du goût, une sécheresse buccale ou un afflux de salive. Apparemment, elle cacherait une dépression. Les patients ayant une glossodynie sont souvent traités avec des psychotropes qui n'interagissent pas trop sur la sécrétion salivaire ou des antidépresseurs. Des séances de psychothérapie leurs sont également proposées.

Je pense qu'il faudrait que vous alliez vous renseigner dans un hôpital, dans un service de stomatologie. Il me semble que l'hôpital Saint Louis à Paris a fait une étude sur cette maladie et la dépression.

Surtout, même si c'est difficile, garder espoir et consulter un spécialiste .

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 02/02/2017 par Anonyme

Bonjour,
Je suis dépressive depuis si longtemps que je n'ai aucune idée de quand cela a commencé. C'est en 2007 que j'ai commencé à me faire suivre réellement. Je n'ai pris conscience de mon état qu'entre 40 et 50 ans. J'ai subi des choses si terribles que je ne peux même pas en parler à ma psychiatre actuelle (le 1er à ri lorsque je lui ai dit le DÉBUT DE MON CALVAIRE, je suis partie en courant, depuis je ne peux m'exprimer que par écrit : il m'a bloquée !). J'ai diagnostiqué seule la Glossodynie en cherchant les symptômes identiques sur le net. J'ai consulté un médecin qui m'a envoyée chez un MAGNÉTISEUR ! Parce qu'il n'y comprenait rien. J'ai changé 4 ou 5 fois de psy et de médecin. J'ai trouvé un travail le 2 mai 2014. 15 jours après les symptômes ont commencé : lèvres sèches, salive gluante qui disparaît et laisse la bouche sans salive, langue en feu, puis palais, intérieur des joues, gencives intérieur et extérieur, sous la langue et fond de la gorge. Fin 2014 j'ai dû arrêter de travailler 6 semaines, je ne pouvais plus parler, ma langue se contorsionnait. Cela a duré 2 ans ! Une souffrance inimaginable. Horrible. N'ayant pas été soignée, il s'est ensuivi une FIBROMYALGIE que 2 rhumatologues ont confirmé alors que je le savais déjà ! J'en ai parlé à ma psy, lui demandant du TRAMADOL. Alors ça a été une délivrance, mais qui n'a pas duré. Les prescriptions pour ce médicament ne doivent pas dépasser 2 semaines. Dès le 1er arrêt les douleurs sont revenues. Depuis plusieurs mois je suis ce traitement en permanence. En 2015 et 2016 j'ai fait 12 tentatives de suicide dont une au gaz. Depuis je n'ai plus de chauffage ni eau chaude mais Aucune amélioration ! Alors, que faire ? La douleur se manifestait lorsque je devais sortir de mon appartement ou voir une personne. Maintenant elle reprend le dessus. J'ai persuadé ma psy de ne plus me faire suivre par un cabinet d'infirmiers. J'ai tous mes médicaments à ma disposition. Alors je crois que le jour venu j'en finirai puisque PERSONNE ne peut rien faire pour moi. Voilà.

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !