Problème de susceptibilité, parano et de manque de confiance en soi

Question détaillée

Question posée le 25/05/2015 par real_fohrer

Bonjour,

J'ai 24 ans et souffre d'un problème qui me vexe depuis longtemps. C'est une mauvaise gestion des mes sentiments due à un manque de confiance en moi, . Autrement dit, je ne sais pas quand est-ce qu'il faut vraiment me vexer et rentrer en conflit avec "l'adversaire". Je n'arrive pas à contrôler la situation dans laquelle je suis, les critiques des autres m'agacent facilement car je ne sais pas que répondre. C'est après la fin de la scène que je me dis tout seul "ah j'aurais du lui dire ça et ça....". Donc je me sens pas l'homme de la situation, je ne sais pas comment réagir et faire taire "l'adversaire" en m'exprimant et en répondant à ces critiques OU en acceptant ce qu'il a dit et le prendre comme une simple plaisanterie ("adversaire" peut être un de mes amis , un de mes collègues au travail, un membre de ma famille, une personne étrangère...bref toute personne quelle que soit ma relation avec elle). Dès gens, me disent que je suis paranoïaque, que je n'accepte pas du tout les blagues sur moi... Ma manque de confiance en moi est due à mon enfance, j'ai vécu une enfance difficile, j'étais tout seul à la maison, ma mère me laissait pas aller jouer avec les enfants du quartier. J'étais toujours sous ses yeux. Eu fait, je sens que je suis dans le même cas psychologique que le sien. Elle ne sait pas se défendre et elle n'a pas le reflex pour répondre sur le champ. Je l'ai vue pas mal de fois pleurer, elle rentrais à la maison nous raconter l'histoire et nous disait ("oh j'aurais du lui dire ça....etc"). Donc je n'étais pas du tout sociable, tout le temps tout seul je n'ai pas d’expérience dans la vie pourtant depuis 5 ans je vis tout seul à l'étranger donc je compte bien sur moi-même et j'assume la totale responsabilité.

Au final, cette personnalité, me bloque beaucoup, quand il s'agit d'une prise de parole au public je me sens trop stressé, je ne sais même pas me vendre ni mettre en valeur mes compétences et mes qualités...

Merci pour tout type d'aide !

Signaler cette question

6 réponses d'expert

Réponse envoyée le 01/06/2015 par un Ancien expert Ooreka

Vous posez votre problème et en même temps vous apportez une réponse : vous devriez donc connaitre la solution! Mais non : vous êtes bloqué.
A mon avis, soit le problème est mal posé, soit l'explication est fausse et probablement les deux le sont.
Prenez le temps de poser calmement votre problème, le problème que vous avez aujourd'hui et pas celui d'hier ou celui de votre mère. Quand vous comprendrez bien ce qui ne va pas, vous trouverez des solutions.
Vous pouvez "poser le problème" tout seul (suivez une méthode par exemple "Mon problème... Comment faire) ou demandez l'aide d'un ami, d'un psy ou d'un coach.
Ce sera la première étape qui vous conduira au diagnostic : ce qui ne va pas et ce qu'il faudrait faire pour que vous soyez plus positif vis à vis de vous même. Vous pourrez alors construire votre "projet de vie".
Allez au travail!
FR Boutin

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 01/06/2015 par Isabelle

Bonjour,
Avant de vous mettre l'étiquette de paranoïaque attendez un peu, car le simple fait de vous remettre en question montre que probablement vous ne l'êtes pas car un vrai parano a toujours raison et ne se remet pas en question. Je ne prétends pas poser un diagnostic à distance mais il semblerait plutôt que vous vous soyez structuré dans un environnement clos avec une mère fragile et en repli social. Le mieux serait de vous libérer de ces angoisses qui vous empoisonnent la vie en vous en ouvrant à un thérapeute qui saura vous aider à mieux comprendre vos souffrances que vous traînez depuis l'enfance mais qui ne doivent pas être un boulet.
Bon courage
Isabelle Torrisi

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 01/06/2015 par Danièle Agostini Austerlitz

Bonjour,
vous avez raison, vous vivez à l'étranger et vous débrouillez très bien.
Bravo, cela montre que vous disposez de ressources intérieures sur lesquelles vous pouvez vous appuyer.
Mais je me demande si vous n'êtes pas un peu trop refermé sur vous même. Même si vous mettez des guillemets à "adversaire", il est étonnant que vous perceviez votre environnement comme "hostile". Est-ce que observer vos interlocuteurs ne vous aiderait pas à apprécier si leurs remarques vous concernant paraissent des plaisanteries (recherche donc de leur part de nouer avec vous une complicité) ou des critiques, pour vous ouvrir les yeux, ou pour vous attaquer. La physionomie du locuteur est souvent éloquente.
On dirait que vous avez intériorisé le regard de votre mère sur vous quand vous étiez petit, au lieu de vous ouvrir sur le monde, d'aller le voir, le découvrir, ce monde dans lequel vous vous êtes élancé.
Pour vous exprimer en public, regarder votre auditoire pourrait vous libérer de vos inhibitions dues à votre introspection permanente.
Voilà la piste que je vous propose pour évoluer : regardez les autres, comme vous, ils ont des qualités dont vous tirerez profit en vous en inspirant, et des défauts, des limites, comme vous, et ce n'est pas forcément grave.
Cordialement,
D.A.A

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 02/06/2015 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Anouar psychothérapeute Tunis
Bonjour,
Votre type de problème est bien connu des spécialistes Enfance solitaire mère anxieuse,surprotectrice et manquant de confiance en elle-même et d'audace se sacrifiant
quitte à le regretter après et à ruminer trop tard ce qu'elle aurait dû dire(ou faire) se faisant des reproches à elle-même
Vous même vous souffrez du même trouble et vous avez des difficultés de communication vous ne savez pas -n'osez pas- dire non quand il le faudrait
Tout ça est connu et courant notre charte nous interdit d'établir des diagnostics ou de donner des traitements ce que je peux vous dire c'est v

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 02/06/2015 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Anouar psychothérapeute Tunis Bonjour
Votre problème est bien connu des professionnels mais notre charte m'interdit de le nommer enfance solitaire auprès d'une mère anxieuse, surprotectrice manquant de confiance en soi et vous avez pris le pli éducative ment parlant
Vous manquez de confiance en vous d'audace pour prendre des initiatives quitte à le regretter après coup
C'est un type de problème très accessible à une psychothérapie si vous trouvez un psychothérapeute disponible
voyez tout de même votre médecin de famille pour éliminer un problème somatique facile à régler manque de calcium ou de magnésium ou de vitamine D3, B6 ...
Ensuite entamez votre psychothérapie si le thérapeute est disponible sur place
Bonne chance et cordialement

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 02/06/2015 par Sylvie COUDERC

Bonjour,

Vous arrive-t-il d'exprimer à l'autre ce que vous ressentez sans l'incriminer?
Exprimer ses émotions et son ressenti à l'autre est un équilibre à atteindre...Les solutions sont en vous..et comment je me vois à travers l'autre dans mes relations privées et professionnelles?Le questionnement est une aide précieuse à la prise de conscience, à la conscience de soi et de son comportement.Comment vous positionnez-vous aujourd'hui?
Une série de questions à vous, les réponses sont en vous et le coaching aide à leur émergence.
Bien à vous
Sylvie COUDERC
Coach professionnel

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !