Comment traiter la nervosité excessive ?

Question détaillée

Question posée le 29/10/2015 par marie

Bonjour, mon fils âgé de 20 ans rentre dans des colères excessives dont la raison n'en justifie pas le comportement. Lorsqu'il se met en colère, il hurle et rentre dans une grande rage, est hors de lui (physiquement parlant). De son point de vue, il n'est fautif qu'en partie. Souvent, lorsqu'il a ce genre de crise, il pleure. Je voudrai lui conseiller d'aller voir un psychotérapeute et également trouver un traitement à base de plante (pas de médicaments chimiques). Merci pour votre retour sur ce problème qui devient de plus en plus insuportable à vivre.

Signaler cette question

2 réponses d'expert

Réponse envoyée le 29/10/2015 par anonyme

Bonjour Marie,
Votre fils semble être en tension permanente et donc chaque étincelle, aussi petite soit-elle, est propice à l'explosion.
Il ne semble pas avoir accès seul à ce qui lui cause ce tourment et cette absence de mise en mots entraine cris et agitation à la hauteur de sa souffrance. Il évacue le trop-plein de cette façon certes mais il est dans un processus de répétition sans résolution car l'objet de sa colère n'est pas traité.
Il serait effectivement intéressant pour votre fils de consulter un thérapeute. L'intérêt pour lui serait de comprendre ce qui l'agite, modifier sa communication et poser des limites acceptables : retrouver un apaisement personnel et améliorer ses relations aux autres.

Cordialement,
Mme CAPERET - Psychologue à Paris

Signaler cette réponse
3

personnes ont trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 29/10/2015 par Anonyme

Merci infiniment pour ces explications qui m'interpellent tant elles apparaissent vraies.
Bien cordialement

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 29/10/2015 par Maurice Gaillard Psychologue

Bonjour,
savez-vous si derrière ces colères se cache un problème lié aux substances illicites.
Dans ce cas, il faudrait aborder cela sans le culpabiliser.
S'il pleure, il y a très certainement une souffrance à l'origine qu'il traduit de cette façon.
Va t'il a l'école, a t'il des amis, des projets, une copine ou un copain ?
Si aucun projet professionnel n'est en vue, vous pourriez prétexter un bilan d'orientation pour le responsabiliser et lui donner une chance de rencontrer quelqu'un.
Avez-vous parlé avec son médecin de famille ?
Lui proposer un psy ? Pourquoi pas. Mais en aucun cas présenter cela comme un moyen de "soigner", mais plus simplement de rencontrer quelqu'un qui lui donnera des pistes de réflexions, saura le conseiller, l'aider dans cette période difficile.
Quant aux plantes, mes collègues seront de meilleur conseil.
Courage et cordialement

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 29/10/2015 par Anonyme

Pour répondre à vos interrogations, je me suis posée la question des substances illicites comme le cannabis mais je n'en suis pas sûre. Il a une vie sociale avec amis et petites-amies, etc., il a des projets professionnels puisqu'il prépare un BTS en alternance (3 jours entreprise + 2 jours école). Les 2 jours école sont très difficiles pour lui puisqu'il s'épanouie plus en entreprise. Je lui ai proposé à multiples reprises de voir un psy qu'il avait déjà vu lorsqu'il était adolescent et cela ne lui posait pas de problèmes. Je vais déjà lui proposer de voir son médecin traitant qui est très à l'écoute. Merci pour tous vos conseils éclairés.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 29/10/2015 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Jarraya Anouar psychiatre (Adultes & Enfants) psychothérapeute Tunis Bjr
C'est une excellente chose qu'il voie le psychiatre celui qu'il avait vu lors de son adolescence de préférence:il y a probablement un conflit d'adolescence non liquidé- A défaut le médecin de famille puisqu'il a une bonne écoute éventuellement, il lui prescrira un léger sédatif A moins qu'il ne lui suffise d'équilibrer un standing en calcium-magnésium déficient ce qui arrive de toute manière le médecin de famille dès qu'il l'aura mis en confiance pourra agir et plus tard faire intervenir un psy si nécessaire Bon courage

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !