j'ai peur qu'on m'enlève mes enfants, ça m'angoisse, je ne dors plus

Question détaillée

Question posée le 07/11/2015 par virginie minois

je suis tellement angoissée a cette idée que je redouble d'actions, prise de 2 rendez vous pour les enfants , 2 pour le logement, 2 pour l'alimentation,.... Etant jeune (7ans) j'ai vécu le manque quand ma petite soeur et née, mes parents se sont privés. quand j'ai eu 12 ans ils étaient tellement"aigris" qu'ils ne se sont pas rendus compte a quel point ils étaient blessants. j'ai vécu le deuil de mon premier ami ,je me suis retrouver seul avec ma fille j'ai du "retourner vivre chez eux " j'ai trouvé une maison, un jardin, une voiture. c'était superbe, mais cela n'a pas duré : j'ai perdu mon emploi, et le reste au bout de dix mois. j'ai retrouvé un emploi un mari et j'ai eu 4 enfants merveilleux . En l'espace de 2 ans mon mari a perdu le goût de vivre , s'est mis a boire en cachette, a perdu son emploi, sa maison. déménagement au parc social, la situation a empirée j'ai demandée le divorce car mon mari m'a frappée en disant "tu n'est qu'une pute d'ailleurs les enfants ne sont pas les miens". cette phrase est restée dans ma mémoire et je la revis à chaque rendez vous avec les services sociaux. j'ai reçu il y a 1 mois une note des éducateurs aemo qui demandent le placement des enfants, ils estiment que les enfants courent un réel danger avec moi , ils disent ressentir une fatigue nerveuse et ne peuvent pas me faire confiance, je ne leur dis pas tout et ça les inquiètent. quant je les ai appelé au téléphone pour avoir des explications, la responsable m'a répondu sur un ton hautain et directif . l'avocate me dit bon courage ,donc j'ai encore redoubler mes rendez vous pour les enfants avec d'autres personnes qualifiées avec lesquelles j'ai un bon relationnel avec elles c'est plus facile de parler j'apparais sous un "autre jour", j'ai rencontré les maîtresses et je leur ai vraiment expliqué la situation ,elles m'ont dit avoir ménager ma susceptibilité pour le bien être des enfants. le 20 novembre on va placer mes enfants et moi je n'ai que mes yeux en larmes et le vide

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 13/11/2015 par Ancien expert Ooreka

Chère Virginie,
Votre appel au secours traduit le degré de stress important dans lequel vous êtes. Compréhensible étant donné votre réalité. IL est urgent que vous soyez soutenue dans ce processus éprouvant émotionnellement et physiquement. La Justice cherche à mettre vos enfants à l'abri du stress de la situation et malheureusement la loi ne s'encombre pas de circonvolutions. Je vous invite à reprendre contact avec votre assistante sociale qui connait bien votre dossier. Au-delà de la procédure engagée elle est votre interlocutrice privilégiée et vous prodiguera tous les conseils quant aux personnes et organismes susceptibles de vous aider à vous reconstruire (accompagnement psychologique).
Je vous souhaite de trouver soutien et affection auprès de proches, d'amis, d'anciens collègues, de voisins ... oui vous trouvez tout cela injuste, probablement avec le sentiment de vous battre contre des murs ou d'être impuissante ... et pourtant cette situation changera en bien car votre intention profonde de sauver votre famille est juste. Oui l'idée d'une famille d'accueil vous est insupportable et pourtant elle peut aussi être vraiment aidante !
Je vous invite à nourrir en vous la certitude de retrouver la vie qui vous convient, à multiplier les marques d'amour à vos enfants, à les rassurer sur le fait que vous faites et ferez tout pour prendre soin de vous et faire en sorte que la situation s'assainisse le plus rapidement possible.
Je vous souhaite de trouver les personnes pour vous aider à prendre du recul, à vous poser, à évacuer votre surcharge émotionnelle.
Je vous souhaite à vous et à vos enfants, la force et les moyens de resserrer vos liens pour traverser tout cela !
MV Conseils

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !