Blocage dans les études , difficulté à étudier...?

Question détaillée

Question posée le 21/01/2016 par Bixente

Bonjour, j'ai 34 ans, et Je suis originaire du sud de la France.

J'ai repris des études l'année dernière après une longue période professionnelle non épanouissante en Belgique, et je suis maintenant en deuxième année de kinésithérapie ( toujours en Belgique)

Mon problème est le suivant, je procrastine, non pas par envie ou flemmardise, je procrastine mes études, je peux faire des milliers d'autres choses qui vont de ranger tout mon appartement, faire des travaux en retard jusqu'a me cultiver sur des sujets sur internet qui sont tout sauf en rapport avec mes examens de kinésithérapie.Et quand je me décide enfin à affronter et étudier, je peux passer des heures devant la même page sans avancer. Et pourtant j'aime la voie que j'ai décidé d'embrasser.

Au final je me retrouve en rattrapage, et là le déclic se produit, le stress de la deadline de la dernière minute, de l'obligation de faire, fait que ... je passe mes examens.

J'avoue aussi que je me décourage assez facilement, l'impression de ne pas pouvoir y arriver est souvent plus forte, et j'ai beaucoup de mal à me focaliser sur une seule chose, mon esprit vagabonde très ( trop vite ).

Pour autant je n'ai jamais été diagnostiqué comme souffrant d'un trouble de l'attention.

Je m'énerve contre moi, le soir venu quand j'ai laissé passer la journée, ou plutôt quand je réalise que le temps a filé entre mes doigts , et pourtant j'ai essayé... Comment faire... J'ai l'impression que mon cerveau souhaite que j'échoue.

Pour info, je suis aussi toujours fatigué, le sommeil me prend souvent, pendant les cours, ou pendant les révisions, soudainement sans prévenir...ce qui n'aide pas du tout dans l'efficacité et l'obtention de résultat.

Voilà... c'est un peu en vrac et décousu, mais c'est ce que je ressent.

Merci de votre attention.

B.

Signaler cette question

5 réponses d'expert

Réponse envoyée le 21/01/2016 par Ancien expert Ooreka

Bonjour avez vous fait un bilan sanguin quand même surtout dans les vitamines du groupe B ( B1, B2,B3, B6 , b9,B12 ), le fer, le magnésium, le zinc, les oméga 3 ?
Vous ne semblez pas concentrée sur la tache, peut etre que le sport pourrait vous aider, il semblerait qu'il n'y ai pas d'épanouissement en raison que vous n'avez pas trouver la bonne voie, pour décharger vos tensions, le fait de vous activer sur du menage par exemple, montrerait plus un besoin de décharger de façon motrice donc le sport pourrait etre une bonne idée !
ca peut paraitre incongru, mais l'épanouissement sexuel est aussi important qu'on soit seul(e) ou pas. la masturbation s'observe de façon "intensive" chez les enfants rencontrant un stress , une angoisse parfois prolongé, ca permet de décharger les tensions accumulées, c'est tout à fait naturel et bénéfique.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 22/01/2016 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Jarraya psychiatre psychothérapeute--Tunis--Bonjour--
Vous manquez d' assertivité comme si la longue phase d'interruption non épanouissante avait ébranlé tout à la fois votre estime de soi, et votre confiance en soi :vous êtes face à une crise de doutes en la pertinence des efforts, et surtout par manque "d'audace" de décider, de passer à l'action: comme si vous aviez un mélange de regrets, de nostalgie, et de frustration devant des opportunités perdues (ou plutôt estimées telles)
Vous ne dîtes rien de votre vie affectivo sexuelle
peut-être avez-vous la nostalgie du soleil et de la jovialité de vos racines ? Qu'est-ce qui vous retient au pays "gris et plat "?
Bref je crois que l'avis d'un (e) psy volontiers hypnothérapeute peut vous être utile
pour faire le point avec vous-même-un avis médical pour éliminer une composante somatique(carence vitaminique,omégas trois et six, oligo éléments,calcium, vitami-ne D et magnésium(surtout intra cellulaire) ne serait pas inutile
Je demeure à votre écoute
Cordialement

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 24/01/2016 par Karami

La procrastination est un phénomène qui pourrait être semblable à l'attitude d'un cheval lancé qui refuse soudain l'obstacle, renonce et renâcle ; ou bien encore s'incarner dans une envie très forte d'échappatoire, d'être ailleurs, d'être même quelqu'un d'autre, pour échapper ainsi à la pesanteur des jours, aux choix, aux obligations.. Ce qui est intéressant dans votre description est cette phrase très révélatrice : "j'ai l'impression que mon cerveau souhaite que j'échoue" .. oui, cela s'appelle le "sabotage" ; c'est une attitude bien connue des thérapeutes : on veut faire, et en même temps, on fait tout pour ne pas faire ; on est tiraillé en même temps par une sourde mésestime de soi, une culpabilité de n'avoir pas fait ce qui était prévu, ce qu'il fallait faire ; une activité de" substitution", comme ici le ménage, ou la page web, retient l'attention, la détourne du but premier auquel on veut pourtant donner son temps et son attention, sans y parvenir.. tout ça est douloureux, renvoie à une peur de l'échec, à une impuissance décisionnelle.. Si on veut aller plus loin dans l'inconscient, la procrastination est vraiment un faux ami, qui nous permet de croire que nous échappons à l'autorité, à la règle, à notre surmoi parfois si lourd : genre : "fais ci, fais ça, c'est obligé, il le faut"" En somme, la procrastination crée des sortes de vacances du surmoi, une école buissonnière, mais qui nous coûte finalement assez cher en termes de résultats pratiques et de satisfaction de soi.. Parce que la liberté apparente ainsi conquise est une illusion.. Il devient urgent à un certain stade de gêne provoquée par cette procrastination de mûrir dans l'adhésion à ses propres décisions, les assumer vraiment, pour soi, et agir en conséquence. On peut même accepter une petite parcelle de procrastination de temps à autres, si ça doit alléger des tensions ou de la fatigue. Mais alors la choisir tranquillement, sans la subir, pour mieux retourner ensuite à son vrai projet.. Cela pose toutefois la question de la qualité de notre choix.. Le projet est-il celui qui nous convient vraiment? Ou alors que fuit-on sans cesse?
Je vous recommanderais volontiers des exercices de concentration, méditation ou Yoga, Tai Chi ou Qi Gong, qui vous permettraient de descendre en vous et de prendre la mesure du calme qui apaiserait une certaine angoisse personnelle et professionnelle..

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 24/01/2016 par Coaching-Harmonique

Bonjour Bixente
En fait la procrastination correspond souvent à une peur (laquelle, cela pourrait être intéressant de la déterminer ?) ou parce que ce qu'on a choisi correspond en fait au choix de quelqu'un d'autre et que son propre objectif est tout autre.
Vous faire accompagner (par un coach ou un psychothérapeute) ne serait-ce que quelques séances vous permettrait de redéfinir votre ou vos objectifs et de vous sentir plus en phase avec ce que vous avez choisi de faire si c'est clairement votre objectif.
Très cordialement
Marie-Pierre

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 24/01/2016 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour Bixente,
Voilà le tableau bien dressé, vous êtes manifestement en conflit avec vous-même;
"J'ai l'impression que mon cerveau souhaite que j'échoue" : c'est bien vu
Maintenant, recherchons la cause de ce blocage, avec quelles croyances, quelles affirmations,êtes vous en contradiction?Qui vous interdit de réussir?Interrogez vous parce que vous le savez intuitivement, nous ne sommes pas dans le domaine du dit, mais dans celui du non-dit; dont on sait qu'il existe mais dont on ne parle pas.
Qui s'oppose dans votre entourage à la réussite de ce projet, quelles conséquences aurait-il si vous réussissiez?
Bon courage
A bientôt
B REISS

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !