Beau père toxique et menaçant.

Question détaillée

Question posée le 22/02/2016 par Y

Bonjour, en couple depuis 4 ans et maman d'un bébé de 5mois, je dois faire face à un beau père intrusif. Il met mon couple en péril, me traite de mauvaise mère et me menace de contacter les services sociaux. Je tiens à préciser que je travaille, suis très attentive au bien-être de mon enfant et tente par tous les moyens d'arrondir les angles. Je suis perdue. Mon compagnon ne tolère pas les paroles de son père mais souhaite continuer à les voir. Je suis dévastée par la menace des services sociaux.

Signaler cette question

5 réponses d'expert

Réponse envoyée le 22/02/2016 par Maurice Gaillard Psychologue

Bonjour,
il est nécessaire que votre compagnon et vous même abordiez le sujet avec le beau-père afin de remettre les pendules à l'heure. Si services sociaux il y a, votre compagnon sera concerné lui aussi, car au demeurant, vous n'élevez pas seule cet enfant... car à vous lire, on pourrait croire que tout repose sur vous. Et si votre compagnon vous laissait agir en mauvaise mère sans rien dire, dans ce cas, il serait reconnu comme complice. Alors, il serait temps qu'il s'implique plus.
Enfin, les services sociaux ne sont pas tout puissants et ne prennent pas des décisions sur de simples rumeurs.
Cordialement

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 22/02/2016 par Anonyme

Merci mille fois. Je suis malgré tout très affectée et vivant loin de ma fille, me sens très seule et isolée. Je souhaiterai retourner vivre auprès des miens, n'ayant plus rien à attendre de ma belle famille, mais mon compagnon s'y oppose. Aujourd'hui j'en suis à en tel point que j'envisage même de "partir" pour de bon.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 22/02/2016 par Maurice Gaillard Psychologue

Les difficultés amènent la déprime, et la déprime risque de renforcer les réactions peu agréables de votre entourage à votre égard dans une sorte de cercle vicieux. Il fait absolument en parler avec votre médecin afin déjà que vous ayez un minimum de quoi stabiliser l'humeur et ne pas broyer de plus en plus de noir. La déprime ne suscite pas que de la compassion de l'entourage, elle peut susciter aussi le rejet. Donc, il faut voir cela avec le médecin.
Et si revivre auprès des vôtres s'avérait plus agréable que supporter tout le monde, pourquoi ne pas envisager cela ?

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 22/02/2016 par Anonyme

Mon compagnon ne souhaite pas m'accompagner dans mon projet de vivre auprès des miens. Je me sens prise au piège.

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 22/02/2016 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Anouar Jarraya psychiatre (Adultes & Enfants) psychothérapeute Tunis
Bonjour madame,
Vous n'avez pas à craindre les services sociaux ils vont vous envoyer une assistante sociale peut-être en compagnie d'une psychologue d'enfants qui vont constater la situation de votre bébé, vous interroger vous et votre compagnon et faire un rapport sur ce qu'elles ont constaté elles sont ou ont été dans votre situation actuelle mère d'un bébé qui travaille et n'ont pas de raisons d'être malveillante envers vous elles ont peut-être vécu la conduite d'un beau-père (belle-mère) intrusifs-par dessus tout, et comme vous l'a expliqué mon collègue Gaillard les services sociaux ne sont ni seuls dans le circuit ni tout-puissants leur rapport va à la DDASS et à son médecin inspecteur qui peut fort bien ordonner une deuxième enquête sociale par une équipe indépendante Au pire ils saisissent le tribunal pour enfants- vous pouvez faire valoir l'attitude négative de la belle famille
Je peux vous garantir pour avoir exercé dans ce circuit en France aut-refois que les services sociaux veillent à protéger une bonne relation mère-enfant et qu'ils ont l'habitude des manœuvres des beaux parents intrusifs et défavorables à leur belle-fille c'est vieux comme le monde- Si votre compagnon refuse de vous aider, vous pouvez demander au jaf de vous autoriser à vous rapprocher de votre famille sans encourir l'accusation de quitter le domicile conjugal
Il y des lois qui protègent les mères et le maternage renseignez-vous sur vos droits et ne cédez ni aux menaces ni à la panique
Tenez-moi au courant
Cordialement

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 23/02/2016 par Anonyme

Je vous remercie de votre réponse bienveillante. La situation a évoluée, mon compagnon fait les frais d'un père pervers narcissique. Qui se permet de lui mettre en tête que je compte abuser de lui, "mefie toi mon fils, elle te prépare un sale coup". Depuis des mois mon compagnon me préserve et me cachant les horreurs proférées contre ma personne. Il en devient sombre et taciturne, peu impliqué dans notre vie de couple, ce qui se comprend à la lueur de ces nouvelles informations. J'ai confondu mon beau père en lui indiquant que je savais tout de ces intentions et des propos tenus. Malgré tout ce dernier persiste en me disant qu'il ne faut pas lui en tenir rigueur, propos tenus sur le coup de la colère. Pour autant et malgré mes questions il ne m'explique en rien les raisons d'un tel acharnement à mon égard. Tout a été fait pour faire voler ma récente famille en éclat. Il souhaite que nous discutions mais comment puis-je discuter avec quelqu'un qui me veut autant de mal ? J'ai donc refusé la proposition lui signalant que tout a été dit.
Pensez-vous que j'ai bien fait ?
Étant donné qu'il garde ma fille le matin, dois-je continuer à leur laisser ou bien trouver une autre solution de garde ?

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 14/10/2016 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Jarraya Tunis désolé pour le retard
Si vous avez une solution alternative il vaut mieux épargner les risques de
manipulation ç votre fille
Cordialement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 15/10/2016 par Anonyme

Bonjour,
Depuis mon dernier commentaire, énormément de choses ont changé. En effet, j'ai réussi à obtenir assez rapidement une extension de garde pour ma fille chez sa nounou. Mes beaux parents voient leur petite fille uniquement en présence de mon conjoint, chez eux. Il a débuté il y a quelques mois une psychothérapie qui lui fait énormément de bien. Quant à moi je ne les vois plus, et me sens bien plus soulagée qu'ils n'aient plus la gare de mon enfant.
Merci encore.

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 23/02/2016 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour,
Les services sociaux ne sont pas une menace du moment que vous faites votre possible pour élever votre bébé au mieux, ce sont des personnes censées qui sont au contraire là pour vous aider, vous donner des conseils au besoin,
Vous êtes en couple, vous n'avez rien à vous reprocher, faites les venir, les assistantes sociales, elles auront vite fait de voir où se situe le pb, votre beau-père, elles ont de l'expérience et se feront vite une opinion très favorable d'une jeune maman qui apprend son métier de mère
Toujours affronter ses peurs, car la fuite, c'est la meilleur manière d'en rester prisonnière, que craignez vous, votre propre père vous sous estimait-il, d'où vient cette peur?
B. REISS

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 26/02/2016 par Anonyme

Il ne s'agit pas d'une peur, mais d'un coup de massue. Je ne me remets pas en question, je sais que je suis une mère aimante qui fait au mieux pour son tout petit.
Vous menacez des services sociaux quand vous même travaillez dans le social, avec l'aspect humiliant que cela implique, crée une blessure. D'autant plus quand cela vient de votre belle famille qui vous a fait croire que vous pouviez avoir confiance.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 26/02/2016 par

Oui, c'est une épreuve très difficile à vivre mais dont vous ressortirez plus forte, cela vous a permis de découvrir sur vos alliés et ceux qui sont vos ennemis, le masque est tombé, cela est préférable que de continuer à être manipulée
Manifestement, vote mari commence aussi prendre conscience de la manipulation dont vous êtes tous les deux l'objet
Le plus souhaitable serait que vous puissiez prendre totalement votre indépendance vis-à-vis de proches qui sont toxiques et peuvent aussi manipuler votre fille pour vous atteindre
Leur esprit possessif, leur volonté de vous assujettir va complètement à l'opposé de votre propre bonheur, dans le mesure du possible, protégez vous, ouvrez grand vos yeux et vos oreilles, maintenant qu'ils se sont démasqués.

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 24/02/2016 par Coaching-Harmonique

Bonjour Y
Votre père-père a l'air d'être particulièrement toxique et d'un autre coté c'est un peu normal que votre compagnon ne le voit pas comme vous (il en a l'habitude et a fini par trouver plus ou moins normale son attitude).
Le fait d'avoir peur des menaces qu'il profère lui donne le plaisir de vous torturer à loisir. Vous êtes en quelque sorte en son pouvoir au niveau émotionnel et il a la possibilité d'appuyer là où cela fait mal à sa guise.
Je vous propose de télécharger gratuitement l'e-book "Se protéger des manipulateurs" sur la page http://www.coaching-harmonique.fr/se-proteger-des-manip... , de le lire et de le faire lire à votre compagnon pour pouvoir en discuter avec lui.
Il toujours bon de se protéger des personnes toxiques en limitant les contacts et surtout les discussions sur les sujets sensibles, en utilisant ce genre de phrases
- "c'est votre opinion "
- "puisque vous le dites"
Un coach pourrait vous aider à y voir plus clair et à définir avec vous quelles seraient les meilleures parades dans votre cas précis.
Très cordialement
Marie-Pierre

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

4 commentaires

Commentaire posté le 26/02/2016 par Anonyme

Merci infiniment. J'ai lu l'e-book, et c'est stupéfiant de se rendre compte que j'ai côtoyé tout ce temps un manipulateur. Mon compagnon commence à lever le voile, se remémore sa jeunesse et tous les manques affectifs qui ont émaillé son parcours.
Naturellement, sa famille exerce maintenant un chantage affectif et implique ma belle sœur qui est tout aussi abjecte et diffamante.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 26/02/2016 par Coaching-Harmonique

Prenez soin de vous éventuellement, posez les limites et des distances qui vous semblent importantes pour vous protéger ; si votre compagnon en a besoin, qu'il n'hésite pas à consulter un coach ou un psycho-thérapeute qui pourra l'aider à y voir clair et à redéfinir le type de relation avec sa famille qui l'exposera le moins possible aux tentatives de manipulation (l'ayant vécu toute sa vie, il va avoir du mal à distinguer ce qui est acceptable de ce qui ne l'est pas et c'est normal d'avoir besoin d'un peu de recul pour y voir clair).
Gardez à l'idée que tout ça c'est juste une sorte de jeu pour garder le pouvoir sur vous votre mari et vos enfants. Ne cherchez pas à y trouver une seule raison qui puisse vous laisser penser que vous avez mal fait quelque chose. c'est un jeu de pouvoir c'est tout.
Si vous ressentez encore de la peur, n'hésitez pas vous aussi à faire quelques séances avec un coach ou psycho-praticien pour retrouver votre confiance en vous.
Très cordialement
Marie-Pierre

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 26/02/2016 par Anonyme

Nous avons pris contact avec une psycho thérapeute. J'y suis allée et elle m'a fait énormément de bien.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 27/02/2016 par Coaching-Harmonique

Bien alors très bonne continuation à vous 3.
Très cordialement
Marie-Pierre

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 26/02/2016 par un Ancien expert Ooreka

Madame

Il est urgent de contacter (VOUS) les services sociaux voir même les services de la protection de l'enfance ou de la police judiciaire et surtout de le quitter. Car s'il venait à se passer quelque chose, vous pourriez être pénalement responsable et le père serait en droit de se constituer partie civile ou d'assurer la protection de l'enfant car le contexte et de fait incestueux !

C’est la Loi du Père (donc la loi à laquelle vous allez demandé de l'aide) qui permettra à l’enfant de sortir des risques de cette situation, car vous êtes une adulte et cela est déjà difficile pour vous, donc imaginez pour l'enfant.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 26/02/2016 par Anonyme

Bonsoir,
Vous avez mal lu mon message. Ce n'est pas mon conjoint qui est menaçant mais mon beau père.
J'ai donc totalement coupé les ponts tout comme mon compagnon. Mon médecin traitant est informé, mon travail l'est également ainsi que la crèche où va mon bébé l'après-midi.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 26/02/2016 par

OK sorry
Le beau père
La démarche reste là-même

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider