7 solutions pour vaincre votre peur du noir

La peur du noir n'est pas la peur de l'obscurité en elle-même mais plutôt des dangers qu'elle pourrait masquer. Cela peut aussi traduire une peur de l'aveuglement. Quand elle devient pathologique, on la nomme nyctophobie ou achluophobie.

Cette angoisse n'est pas réservée aux enfants. Elle serait liée à une anxiété de séparation, qui trouverait elle-même sa source dans l'enfance, d'après les psychanalystes freudiens.

Apprivoiser l'obscurité

Comme pour apprendre à nager, il convient de s'habituer petit à petit à l'environnement dans lequel on évolue. Plonger tout de suite dans le grand bain ne ferait qu'accentuer le sentiment de panique.

  • Dans la pénombre, trouvez une position relaxante.
  • Concentrez-vous sur votre respiration.
  • Constatez qu'il ne vous arrive rien.

Progressivement augmentez la pénombre jusqu'à l'obscurité totale, toujours en respirant calmement plusieurs fois de suite, plusieurs jours, semaines ou mois si nécessaire.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Trouver la cause de la peur

La peur du noir peut cacher d'autres peurs :

  • La peur de se trouver face à face avec un monstre, un fantôme ou une entité irrationnelle.
  • La peur d'être à la merci d'un individu dangereux (tueur, fou,etc.).
  • La peur d'être aveugle.

La peur peut également apparaître suite à la lecture ou au visionnage d'une histoire d'horreur.

Une fois que la peur est identifiée, listez ce qui vous paralyse : quels monstres ? Quel danger ? Pourquoi être aveugle vous terrifie ? Réfléchissez ensuite au bien-fondé de ces angoisses.

Installer une source de lumière

L'obscurité totale est assez rare si on ne ferme pas ses volets ! Pour avoir toujours une petite source de lumière, vous pouvez :

  • Installer des veilleuses : aucun recoin ne sera épargné.
  • Opter pour des lampes de luminothérapie : non seulement la lumière permet de surmonter la peur, mais elle devient bonne pour la santé.
  • Choisir des rideaux semi-opaques pour laisser filtrer le soleil ou la lune.

Lire avant de se coucher

La lecture favorise le sommeil. Elle peut aider à s'entourer d'un univers fictionnel rassurant et à prendre du recul sur nos tensions du quotidien. Pour bien dormir :

  • Coupez la télévision ou les jeux vidéos une demi-heure avant d'aller vous coucher.
  • Mettez en place un rituel du coucher : brossage de dents, fermeture des rideaux, etc.
  • Lisez au moins un quart d'heure pour vous détendre complètement.

Etudier les légendes urbaines

Surnaturel, serial killer, poltergeist si vous avez tendance à croire tous les racontars, vous aurez certainement un peu de mal à vous endormir !

Pourtant, beaucoup de vieux phénomènes paranormaux ont aujourd'hui trouvé leur explication, grâce aux progrès de la science et de la technologie.

Par ailleurs, on note beaucoup moins de témoignages à ce propos : les croyances et mythes populaires ont bien moins de poids de nos jours et c'étaient surtout par les rumeurs qu'ils propageaient que les légendes prenaient de l'ampleur !

Lire l'article Ooreka

Faire travailler son ouïe

Votre maison ou appartement émet des bruits et c'est tout à fait normal ! Apprenez à reconnaître, de près et de loin :

  • le craquement du parquet ;
  • le réfrigérateur ;
  • les volets qui claquent ;
  • l'eau dans les tuyaux ;
  • la veille des appareils électriques, etc.

Un bruit suspect trouve toujours son explication rationnelle. S'il le faut, sortez du lit pour vous le prouver. Mais ne laissez pas votre imagination vous jouer des tours !

Faire du yoga

Le yoga vous permettra de vous détendre et de trouver plus rapidement le sommeil. En apprenant à gérer votre stress et à maîtriser votre corps, vous réussirez à apprivoiser votre peur.

La peur du noir implique une imagination effrayante difficilement contrôlable. La pratique du yoga va aider à canaliser la pensée et recentrer l'attention dans le moment présent.

Ooreka vous en dit plus

Si, après toutes ces tentatives, vous ne parvenez pas à surmonter votre peur, consultez nos autres contenus :